Journal étranger

Couverture
Chez J. F. Quillau, 1762
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 89 - Il prétend même que , pour dégager fa parole , je luis dans l'obligation de vous en faire part. J'ai bien peur qu'il n'ait commis une imprudence : mes obfervations n'ont point été faites fur des animaux...
Page 94 - ... c'eft ce qui me paroît être fpécialement du domaine de la philofophie. M. Steller, dans le mémoire qu'il nous a donné fur les ours marins , a rempli cette tâche du philofophe avec plus de foin que n'en ont apporté beaucoup de naturaliftes; & M. de Buffon l'a fait encore plus abondamment dans ce qu'il a donné au public de...
Page 96 - ... apporte de modifications à fes démarches , combien la vivacité des befoins écarte les idées de la crainte, & jufqu'à quel point une défiance acquiie par l'expérience , balance en lui le fentiment du befoin. Ce n'eft...
Page 97 - J'ai vécu pendant long-tems avec les bêtes , j'en ai fuivi plufieurs efpeces avec beaucoup d'attention,. & j'ai vu que la morale des loups pouvoit éclairer fur celle des hommes. Si vous voulez , Monfieur , me promettre de l'indulgence pour mon ftyle étranger , 8c faire grace à mes germanifmes } je vous donnerai Lettres fur les Animaux'.
Page 93 - Ces faits étant admis , le naturalifte , ap,rès avoir bien obfervé la irructure des parties , foit extérieures, foit intérieures , des animaux , & deviné leur ufage , doit quitter le fcalpel , abandonner fon cabinet, s'enfoncer dans les bois pour fuivre les allures de ces êtres fentans, juger des développemens & des effets de leur faculté de fentir, & voir comment, par l'action répétée de la fenfation & l'exercice de la mémoire , leur inftinct s'éleve jufqu'à l'intelligence.
Page 95 - Si c'eft un animal carnaffier dont on -écrit l'hiftoire, ce n'eft pas aflez d'indiquer en général quels animaux lui fervent de proie , ni comment il s'en faifit; il faudroit voir par quels degrés l'expérience lui apprend à rendre fa...
Page 91 - Nous fommes très-alTurés que la nôtre eft immatérielle & immortelle : la certitude que nous en avons eft le fondement de nos plus cheres efpérances. Que l'ame des bêtes foit immatérielle ou non, il eft toujours certain qu'elle ne peut jamais avoir la deftination glorieufe qui eft réfervée à la nôtre ; ainfi la religion n'eft nullement intéreflee dans fexamen qu'on peut faire des facultés dont les animaux font doués.
Page 74 - C'eft auifi à ce principe que j'ai réduit la folution de tous les problèmes de Dynamique dans le premier ouvrage que j'ai publié en 174$. J'ai eu fréquemment...
Page 91 - ... produites par la fenfibilité , qu'ils ont ainfi que nous , on peut acquérir des lumieres fur le détail des opérations de notre ame , relativement aux mêmes fenfations. Je dis, Monfieur, que les bêtes fentent comme nous; & je crois que pour penfer autrement , il raudroit abfolument fermer fes yeux & fon cœur.
Page 87 - Lausanne en 1744» en y faisant voir que dans les trajectoires décrites par des forces centrales, l'intégrale de la vitesse multipliée par l'élément de la courbe, fait toujours un maximum ou un minimum. Cette propriété qu'Euler avait trouvée dans le mouvement des corps isolés, et qui paraissait bornée à ces corps, je l'ai étendue, par le moyen de la conservation des forces vives, au mouvement de tout système de corps qui agissent les uns sur les autres d'une manière quelconque; et...

Informations bibliographiques