Du glacier du Mont-Blanc au glacier des Bossons

Couverture
Cabédita, 2000 - 131 pages
0 Avis
Le glacier des Bossons, ou glacier du Mont-Blanc, est exceptionnel à plus d'un titre. Issu de la plus haute cime d'Europe, il descend à l'altitude la plus basse de tous les appareils glaciaires alpins (1180 m), constituant la plus grande chute de glace du monde (environ 3600 m de dénivelé). En raison de ses fortes pentes, sa vitesse d'écoulement peut atteindre 1,50 m par jour en période de crue ; ainsi tous les débris tombés sur le sommet du Mont-Blanc, comme les corps d'alpinistes disparus ou les passagers des avions tombés sur la cime, se retrouvent dans la vallée une quarantaine d'années plus tard. C'est un des tout premiers glaciers alpins à avoir été archivé et dessiné dès le XVIIIe siècle. En 1860, on y creusait déjà la grotte pour les touristes. Visible de toute la vallée, d'une blancheur légendaire, mêlé étroitement à l'histoire de l'alpinisme et à la conquête du Mont-Blanc, ce grand glacier méritait bien un ouvrage spécifique.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques