Lexique roman; ou, Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l'Europe latine, Volume 1

Couverture
chez Silvestre-Librairie, 1838
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 209 - Si no fos sa molher, no visques gaire. Ela es savia e corteza e de bon aire E no paraula milhs nulhs predicaire. « Senher, laissa lo dol, si t'en esclaire: Tostemps fust orgolhos e gueregaire, Batalhiers e engres de mal a faire, E as plus ornes mortz no sabs retraire E los as paubrezitz e tôt lor aire.
Page 48 - En patz e sens gab escoutadas. E ditz cel que las a rimadas Que anc lo rei Artus non vi , Mas contar tot plan o auzi En la cort del plus hunrat rei Que anc fos de negnna lei : Aco es lo rei d'Aragon, Paire de pretz e filltz de don , E seiner de bon...
Page 228 - El nom' del Payre e del Filh e del Sant Esperit , Comensa la cansos que maestre Guilhem fit...
Page 430 - Selh que s' irais. ni guerrey' ab Amor, Ges que savis no fai, al mieu semblan, Quar de guerra ven tart pro e tost dan, E guerra fai mal tornar en peior; En guerra trop, per qu...
Page xiv - Puis il nous dit dans son lexique roman , qu'il est reconnu aujourd'hui quela langue romane rustique se forma de la corruption de la langue latine , que l'ignorance de ceux qui parlaient encore cette langue, à l'époque de l'invasion des hordes du nord , et leur mélange avec ces hordes, modifièrent d'une manière spéciale, par suite de laquelle le nouvel idiome acquit un caractère distinct d'individualité. On convient également que , selon les mots endémiques , restes des langues nationales...
Page 551 - Âqui eus us miracles venc que tota la donzela tenc, car, per la cara e pel cors, perdet la gran beltat defors, que tota fo aysi tacada, que pueys no fo sol demandada, per baro ni per chavalier, ad esposa ni a molhyer ; car ilh ac una malautia que...
Page 465 - l dia Per tost far un mercat : Si voletz avescat, O voletz abadia , Si lor datz gran aver Els vos faran aver Capel vermelh o crossa; Am fort pauc de saber, A tort oa dever, Vos auretz renda grossa , May que pauc dar no y noza.
Page 355 - l semblan, qu'ie us vi far, Mi fan, domna valens, Melhor qu'ieu no sai dir, Ni del cor cossirar; E si per me no us vens Merces e chauzimens, Sai que m n
Page 383 - Deis ditz don autr' era laire, Com fes de la gralha paus. Ries savis decazegutz Pus foron lare donador, Quar per agrey de folhor, Remania lur pretz nutz: E cui sens non es guidaire No sap ni pot a cap traire, Ans par a la fin bertaus. E ieu que sai sui vengutz, Bos reys, per vostra valor, E" ho i muov a comtador, Mas del vers, quant er saubutz, Ves lo vostr' entier veiaire; Quar sai que ns es guitz e paire De pretz e tenetz las claus.
Page 250 - Al capitol s'en vai lo coms , dux e marques ; A lor dig e retrait del rei , que vengutz es , E que amena gens e que s'a seti mes , Deforas, a Murel :

Informations bibliographiques