Œuvres complètes de Thomas Reid: Essais sur les facultés intellectuelles de l'homme. Fragments des leçons de M. Royer-Collard. 1828

Couverture
Masson, 1828
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 347 - Et, parce qu'il ya des hommes qui se méprennent en raisonnant, même touchant les plus simples matières de géométrie, et y font des paralogismes, jugeant que j'étais sujet à faillir autant qu'aucun autre, je rejetai comme fausses toutes les raisons que j'avais prises auparavant pour démonstrations.
Page 431 - Nous avons beau enfler nos conceptions au delà des espaces imaginables, nous n'enfantons que des atomes, au prix de la réalité des choses. C'est une sphère infinie dont le centre est partout, la circonférence nulle part.
Page 348 - ... car, soit que je veille ou que je dorme, deux et trois joints ensemble formeront toujours le nombre de cinq, et le carré n'aura jamais plus de quatre côtés...
Page 350 - J'étais sans doute, si je me suis persuadé ou seulement si j'ai pensé quelque chose. « Mais il ya un je ne sais quel trompeur très puissant et très rusé, qui emploie toute son industrie à me tromper toujours. « Il n'ya donc point de doute que je suis, s'il me trompe. Et qu'il me trompe tant qu'il voudra, il ne saura jamais faire que je ne sois rien tant que je penserai être quelque chose.
Page 431 - C'est une sphère infinie dont le centre est partout, la circonférence nulle part*. Enfin c'est le plus grand caractère sensible de la toute-puissance de Dieu, que notre imagination se perde dans cette pensée.
Page 332 - II est évident que l'esprit ne connaît pas les choses immédiatement, mais seulement par l'intervention des idées qu'il en a. Et par conséquent notre connaissance n'est réelle qu'autant qu'il ya de la conformité entre nos idées et la réalité des choses.
Page 134 - ... de sorte que si ces images , venant à se peindre dans ce cabinet obscur, pouvaient y rester, et y être placées en ordre, en sorte qu'on pût les trouver dans l'occasion , il y aurait une grande ressemblance entre ce cabinet et l'entendement humain...
Page 349 - Dieu qui peut tout, et par qui j'ai été fait et créé tel que je suis. Or, que sais-je s'il n'a point fait qu'il n'y ait aucune terre, aucun ciel, aucun corps étendu, aucune figure, aucune grandeur, aucun lieu...
Page 10 - ... dans l'esprit que nous prenions un mauvais chemin , et qu'avant de nous engager dans ces sortes de recherches , il était nécessaire d'examiner notre propre capacité , et de voir quels objets sont à notre portée , ou au-dessus de notre compréhension. Je proposai cela à la compagnie , et tous l'approuvèrent aussitôt. Sur quoi l'on convint que ce serait là le sujet de nos premières recherches. Il me vint alors quelques pensées indigestes sur cette matière, que je n'avais jamais examinée...
Page 415 - Voilà ou conduit l'esprit de système. Ah ! que l'orgueil est peu fait pour l'homme ! Que l'histoire des opinions philosophiques est fatigante , et que ce tableau de l'esprit humain est humiliant ! Peut-on porter plus loin , que ne le fait ici Condillac, le malheureux talent d'obscurcir les choses les plus claires? Aristote et les Scholastiques se sontils égarés dans des subtilités plus ridicules?

Informations bibliographiques