Images de page
PDF
ePub

1877 zilnette

[ocr errors]
[ocr errors]

EMPIRE RUSSE.

I.

SITUATION MORALE ET MATÉRIELLE DE LA RUSSIE

EN 1815.

Si, au milieu des conflits politiques et sociaux qui semblaient devoir remuer la vieille Europe jusque dans ses fondements, si pendant la tempête révolutionnaire dont les éclats ont retenţi en Europe depuis quatre années, un travail historique pouvait être abordé avec quelque utilité pour notre pays, c'était assurément l'étude de ce peuple russe, plein de jeunesse et de séve, que des discordes et des révolutions incessantes paraissaient devoir attirer, en quelque sorte, fatalement vers nos contrées occidentales, ainsi que l'année 1848 l'a si complétement prouvé, et auquel l'avenir réserve, peut-être, un rôle actif dans les crises futures et possibles de la civilisation européenne. Aujourd'hui, après les événements récents qui ont profondément modifié les formes de nos propres institutions, une telle

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

étude ne saurait être moins intéressante et moins opportune, sinon par les analogies qu'elle provoque, du moins par les comparaisons qu'elle peut faire naître.

Chose singulière, ce peuple russe et le gouvernement qui le dirige, ont presque toujours été mal appréciés chez nous. Tantôt on les a calomniés dans leur caractère, dans leurs tendances, dans leurs forces et leurs moyens d'action; tantôt on les a exaltés au delà de toute justice, de toute réalité, et le dénigrement est devenu de la flatterie. Il serait temps que

la vérité se fît jour, et nous allons consciencieusement la rechercher en nous bornant, comme l'indique le cadre que nous avons adopté, au mouvement des faits historiques et des idées politiques en Russie depuis 1815.

De tous les États de l'Europe engagés dans la lutte contre la France républicaine et impériale, l'Angleterre s'était assurément attribué la plus grande somme de bénéfices, mais la Russie avait conquis le plus de gloire. La Russie n'avait manqué ni de patience et de courage dans les revers, ni de modération et de prudence dans la bonne fortune. Elle acquit, en influence européenne ce que d'autres États gagnaient en territoire, et l'accession des principaux débris du royaume de Pologne à l'empire de tsars lui per

« PrécédentContinuer »