Les cavaliers athéniens

Couverture
E. Thorin, 1887 - 588 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 571 - XIX« siècle depuis les Traités de Vienne. Traduit de l'allemand par J.-F. Minssen. 15 vol. in-4. •, . . . 75 fr. (L'ouvrage formera 18 à 20 volumes.) Qrote (G.). — Histoire de la Grèce depuis les temps les plus reculés jusqu'à la fin de la génération contemporaine d'Alexandre le Grand. Traduit de l'anglais par A.-L. de Sadous. 19 vol.
Page 570 - FUSTEL de COULANGES, La Cité antique, élude sur le culte, le droit, les institutions de la Grèce et de Rome, 6* i'-d.
Page 196 - Il ya dans ce spectacle quelque chose de terrible, quand ils s'élancent de front les uns contre les autres, et de majestueux, quand, après s'être croisés, ils se font volte-face, et de beau encore, quand, au signal de la trompette, ils se chargent une seconde fois au galop...
Page 60 - ... les autres, subissant ici même une honteuse servitude, tremblants devant leurs maîtres, je les ai faits libres. Voilà ce que. par ma puissance, mettant ensemble la force et la justice, j'ai accompli, et comment j'ai tenu ce que j'avais promis. J'ai écrit des lois égales pour le misérable et pour l'honnête homme, réglant pour tous une justice bien droite.
Page 43 - D'où il résulte que, si nous voyons diminuer le nombre des citoyens, nous pourrons être assurés que le nombre des propriétaires a diminué dans la même proportion. C'est donc de ce côté qu'il faut d'abord diriger nos recherches. Il existait au temps de Lycurgue 9000 citoyens suivant Plutarque, 10 000 suivant Aristote5.
Page 403 - T> ^tf^^^V profiter des désordres qui peuvent survenir, attaquer les soldats isolés, mais contre l'infanterie en ligne, elle n'a d'action offensive que par ses javelots ; le cavalier s'avance assez près de la ligne des hoplites pour que le javelot puisse porter ; il lance ses traits et tourne bride si les hoplites chargent. C'était la tactique de la cavalerie perse ; à Platées, elle avait criblé de ses traits les hoplites grecs, incapables de riposter » (1). Dès lors, la création d'un corps...
Page 341 - Tite-Live entend évidemment par là que les censeurs retirèrent à ces chevaliers indignes le cheval public, c'est-à-dire l'indemnité qu'ils recevaient pour l'achat et l'entretien de ce cheval. En d'autres termes, ils furent chassés des dix-huit centuries, et, en même temps, ils supportèrent une sorte de peine pécuniaire consistant dans les frais d'achat et de nourriture du cheval. Cette peine nous est présentée comme un fait exceptionnel qu'expliqué suffisamment la gravité de la faute*.
Page 344 - Romulo institutis, sub isdem, quibus inauguratae erant, nominibus fecit. Ad equos emendos dena milia aeris ex publico data, et quibus equos alerent, viduae adtributae, quae bina milia aeris in annos singulos penderent. Haec omnia in dites a pauperibus inclinata...
Page 570 - L'armée en France. Histoire et organisation depuis les temps les plus anciens jusqu'à nos jours. 3 vol. in-12. Versailles, Bernard, 84. — CR : AW, Pol., 85, t. 44, p. 49-50. 5460. DUSSIEUX (L.). Notices historiques sur les généraux et marins du xvi n
Page 341 - ... equo prívalo. Le second texte est encore moins probant. Les censeurs de l'an 542, voulant punir les chevaliers romains à cause de leur conduite reprehensible en temps de guerre, les condamnèrent à servir dix ans avec leurs propres chevaux : Ulis omnibus, et multi erant, adempti equi, qui Cannensium legionum équités in Sicilia erant. Addiderunt... ne practerita stipendia procédèrent lis, quae equo publico emeruerant, sed dena stipendia equis privatis facerent1.

Informations bibliographiques