Histoire du canton d'Athis, Orne, et de ses communes. Précédée d'une étude sur le protestantisme en Basse-Normandie

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 107 - A l'exemple de nos augustes prédécesseurs, nous favoriserons toujours de tout notre pouvoir les moyens d'instruction et de persuasion qui tendront à lier tous nos sujets par la profession commune de l'ancienne foi de notre royaume, et nous proscrirons avec la plus sévère attention toutes ces voies de violence qui sont aussi contraires aux principes de la raison et de l'humanité qu'au véritable esprit du christianisme. Mais, en attendant que la divine providence bénisse nos efforts et opère...
Page 506 - Il a fait un livre de tragédies en vers françois ; je crois que c'étoit ce qui lui avoit donné sujet de me venir voir deux ou trois fois. Il étoit homme d'esprit et de courage, dont il avoit fait preuve en d'autres occasions qu'en celle-ci. Je me trompe ou il donna en ce même temps-là un livre in-4°...
Page 538 - Marche, conseiller, chambellan du Roy nostre sire et garde de la Prevosté de Paris, salut. Savoir faisons que pardevant Nicolas Cueillart et Giles Godin, clers, notaires du Roy nostred.
Page 108 - S'il n'est pas en notre pouvoir d'empêcher qu'il n'y ait différentes sectes dans nos états, nous ne souffrirons jamais qu'elles puissent y être une source de discorde entre nos sujets. Nous avons pris les mesures les plus efficaces pour prévenir de funestes associations.
Page 508 - ... le lendemain, un gentilhomme du voisinage partit en poste pour le siège de Montauban afin d'avertir Louis XIII d'un exploit qui devait l'intéresser. Le roi en...
Page 225 - Frotté ne veulent, à aucun prix, se séparer de leur chef; les Émigrés, qui en sont à leur seconde tentative, et qui portent sur eux de l'or et des dépêches pour le Comité royaliste, demandent impérieusement à être mis à terre; la discussion s'échauffe, et, si personne ne cède, il est à craindre que le bruit des voix ne soit entendu du rivage. Frotté laisse donc partir les trois Émigrés; il leur adjoint les trois guides et La Rosière, leur faisant jurer, à tous, de lui renvoyer...
Page 506 - ... il a fait un livre de tragédies en vers françois; « je crois que c'étoit ce qui lui a donné sujet de me venir voir « deux ou trois fois. Il étoit homme d'esprit et de courage, « dont il avoit fait preuve en d'autres occasions que celles-ci. Je « me trompe ou il donna en ce même temps-là un livre in-4".
Page 226 - N'importe! ils restent en panne jusqu'à neuf heures du matin. Aucun signal n'est fait sur le rivage; leur canot vide a été porté par les flots au fond de la baie; ils courent une dernière bordée, aussi près de terre que possible, dans l'espoir de recueillir quelqu'un des leurs; mais ils ne voient que les Bleus, qui, inquiets de ces mouvements, viennent, de tous les points, se grouper autour du petit fort.
Page 228 - Bellefonds et La Rosière, qui tous trois avaient le même grade que moi avant d'émigrer, qui tous trois ont le même dévouement et qui courent les mêmes dangers, le même brevet que j'ai reçu. Je crois qu'il est plus dans l'ordre et mieux dans l'intérêt de la chose, que j'aie des collègues que des subordonnés; que l'ombre d'une supériorité qu'ils trouveraient injuste pourrait refroidir leur zèle quand nous serons là-bas, dans l'idée que je voudrais la faire servir à mon ambition. Cette...
Page 30 - D'abord , il se fait modeste et veut amener à lui ; dès qu'il se trouvera plus fort , il prendra l'offensive , comme nous allons le voir. L'année 1562 sera à jamais une année de deuil pour la Normandie , et , pour le protestantisme , la date ineffaçable. A Rouen , le 3 mai, un dimanche, jour choisi afin que. les catholiques soient comme les témoins des profanations qui allaient se commettre, St.-Ouen, St.-Maclou, St.

Informations bibliographiques