Le Folk-lore du Pays Basque

Couverture
Maisonneuve, 1883 - 396 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page xxiii - ... un exemple pour renouveler la mémoire sur la destruction et ruine entière de la ville de Jérusalem qui fut détruite par Vespasien et Titus, empereurs romains, l'an de notre sahtl 70, suivant quelques auteurs.
Page 7 - Si vous voulez attendre pour sortir que midi sonne, je demeurerai le dernier ». Tous lui promettent de bon cœur d'attendre. A midi juste, ils commencent à sortir; le vieux -diable fait à tous la demande accoutumée, et tous font la même réponse : « Empare-toi de celui qui me suit ». Mais, comme, le jour de...
Page 321 - ... huitième ; ceux de' treize ont la césure au septième, mais un repos est facultatif au troisième ou au quatrième. Les Basques espagnols écrivent ces vers sur deux lignes, ce qui en donne huit à la strophe, d'où le nom de zortzico (de zortzi « huit »), simple traduction du nom de Yoctava espagnole.
Page xviii - ... fait fantaisistes, les événements s'y succèdent sans la moindre transition, les jeux de scène y sont réellement enfantins, et l'art y fait presque entièrement défaut. Toutefois, ce qui frappe le lecteur, c'est la préoccupation constante de faire tourner la pièce à l'honneur de la religion chrétienne, à la honte des Sarrazins et du mahométisme.
Page 317 - L'effet de ces accoutrements est d'une naïveté qui les sauve du ridicule : qu'on s'imagine Charlemagne avec des lunettes bleues, un habit bleu, des gants de coton blanc, un makhila, deux chaînes d'or et la croix d'honneur! Qu'on se représente Clarisse, la belle-fille d'Astolphe, en chapeau rond, en châle, avec des gants de coton et une immense crinoline...
Page xxx - ... la suite de l'édition basque de ses Échos du pas de Roland (Athekagaitzeko oihartzunak, Bayonne, 1869, in-12. Pour terminer, je citerai un article d'un journal de Pau, le Mémorial des Pyrénées (4 fév. 1844, proverbes populaires du midi de la France, Oihenart, Voltoire). § VII. — PASTORALES. On trouvera beaucoup de détails sur les pastorales basques et l'analyse de plusieurs d'entre elles dans le Voyage en Navarre (1
Page 314 - ... parties inégales par un rideau, le plus souvent un drap vulgaire, ornementé de fleurs et de rubans, suspendu sur une corde à une hauteur de deux à trois mètres ; le tiers postérieur est ainsi réservé : c'est là que, dans les intervalles, se retirent, par les deux extrémités latérales, les acteurs ; les bons sortent par la droite et les mauvais par la gauche.
Page 313 - ... étudiant leurs rôles au milieu de leurs troupeaux et lançant leurs répliques ardentes ou leurs humbles supplications aux échos de la montagne. L'action est toujours très-vive; les mouvements suivent le rhythme du chant, et, dans...
Page xxviii - A cause de vous ont peur — tous les royaumes du monde. « Les émigrés et les prêtres — quand ils partirent de France — pensaient qu'ils reviendraient — dans l'espace de six mois. « Ils ne pensaient pas qu'en France — il y avait tant de soldats babiles, — ils pensaient que les ayant tous tués, ils seraient les maîtres.
Page 337 - Sive quo venias, omnium osculis exciperis, sive discedas aliquo, osculis dimitteris ; redis, redduntur suavia ; venitur ad te, propinantur suavia ; disceditur abs te, dividuntur basia ; occurritur alicubi, basiatur affatim ; denique quocumque te moveas, suaviorum plena suntomuia.

Informations bibliographiques