Encyclopédie méthodique: ou par ordre de matières: par une société de gens de lettres, de savans et d'artistes ...

Couverture
Panckoucke, 1786
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 217 - ... le combat. Pendant qu'avec un air assuré il s'avance pour recevoir la parole de ces braves gens, ceux-ci , toujours en garde, craignent la surprise de quelque nouvelle attaque ; leur effroyable décharge met les nôtres en furie. On ne voit plus que carnage; le sang enivre le soldat, jusqu'à ce que le grand prince, qui ne put voir égorger ces lions comme de timides brebis, calma les courages émus, et joignit au plaisir de vaincre celui de pardonner.
Page 353 - Il ne faut pas négliger le second, parce que l'homme n'est pas en santé, si l'une des deux parties dont il est composé est malade. Tout s'acquiert par l'exercice; il n'en faut pas même excepter la vertu. Mais les hommes ont travaillé à se rendre malheureux, en se livrant à des exercices qui sont contraires à leur bonheur, parce qu'ils ne sont pas conformes à leur nature. L'habitude répand de la douceur jusque dans le mépris de la volupté.
Page 273 - La nature, marâtre en ces affreux climats, Ne produit, au lieu d'or, que du fer, des soldats : Son sein tout hérissé n'offre aux désirs de l'homme Rien qui puisse tenter l'avarice de Rome.
Page 156 - Courir de là le Gange en de nouveaux pays, Faire trembler le Scythe aux bords du Tanaïs, Et ranger sous nos lois tout ce vaste hémisphère. Mais, de retour enfin, que prétendez-vous faire? — Alors, cher Cinéas, victorieux, contents, Nous pourrons rire à l'aise, et prendre du bon temps.
Page 211 - ... ces vastes déserts, dans ces solitudes immenses, où l'on trouve à peine quelques vestiges de l'homme , où la nature , accoutumée au plus profond silence , dut être étonnée de s'entendre interroger pour la première fois; avoir plus fait, en un mot, par le seul motif de la gloire des lettres que l'on ne fit jamais par la soif de l'or : voilà ce que connaît de vous l'Europe, et ce que dira la postérité.
Page 159 - Newton qu'il avait pris infenfiblement cette coutume , laquelle doit être en effet celle de tous les hommes.
Page 250 - Ce n'est pas là tout, répliqua M. de Valence ; c'est que je vous supplie de me faire diacre. Volontiers, lui dit M. de Paris. Vous n'en serez pas quitte pour ces deux grâces, Monseigneur, interrompit M.
Page 359 - Doge foit tempérée par toutes les choies dont nous venons de parler, qui rendent cette dignité onéreufe, cela n'empêche pas les familles qui n'ont point encore donné de Doge à la république, de faire leur...
Page 309 - ... même ne le voulait, et lui laissa voir autant de penchant pour les idées les plus superstitieuses , qu'il avait d'abord affiché de mépris pour les dogmes les plus révérés. Hélas! disait l'abbé de Dangeau en se moquant de sa conquête , à peine ai-je eu prouvé à cet étourdi l'existence de Dieu , que je l'ai vu tout prêt à croire au baptême des cloches.
Page 447 - On vit paroître dans la falle diverfes décorations , des machines , des figures d'hommes & d'animaux extraordinaires , des arbres , des montagnes , des rivières , une mer , des vaiffeaux. Tous ces objets entremêlés de perfonnages, d'oifeaux, & d'autres animaux vivans, étoient en mouvement dans la falle ou fur la table, Se repréfentoient des actions relatives au deflein que le Duc avoit formé.

Informations bibliographiques