Pourquoi et comment étudier le mythe et la religion aujourd'hui ?

Couverture
Editions M-Editer, 24 févr. 2017 - 82 pages
0 Avis

Présentation : Comment comprendre l’actuel retour en force d’une violence barbare inouïe se réclamant d’une pensée mythico-religieuse qui prétend refonder l’ordre des choses humaines et mondaines sur un principe sacré de nature théologico-éthique et même théologico-politique ? La plus grande révolution culturelle de l’humanité, qui a vu le logos (la raison) se libérer du muthos (le mythe, en Grèce antique) puis de la religion (dans l’Europe des Lumières), aurait-elle échoué dans son projet d’éclairement et d’émancipation ? Le nécessaire réarmement des Lumières contre ce nouvel obscurantisme ne saurait faire l’économie d’un sursaut intellectuel et moral qui examine à nouveaux frais les rapports du muthos et du logos, par la médiation d’une étude du mythe et de la religion qui serait à la hauteur des enjeux cosmopolitiques ou civilisationnels de la crise de l’humanité contemporaine, qui repose de façon inédite et urgente la question vitale : civilisation ou barbarie, Eros ou Thanatos ?

Sommaire :

INTRODUCTION p. 19

I. UNE ÉTUDE SANS OBJET : LE PASSAGE DU MUTHOS AU LOGOS ET L'ÉRA-DICATION DU MYTHE p. 22

II. UNE ÉTUDE NÉCESSAIRE AU RÉENCHANTEMENT MYTHICO-RELI-GIEUX  DU MONDE p. 35
    
III. UNE ÉTUDE URGENTE POUR AFFRONTER LA PRÉTENTION REFONDA-TRICE DU MYTHICO-RELIGIEUX p. 53

CONCLUSION p. 69          

ANNEXE : Faut-il introduire l'enseignement de la religion à l'école ? p. 73

BIBLIOGRAPHIE p. 79

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2017)

Joël GAUBERT est Professeur honoraire agrégé de philosophie en classe préparatoire littéraire (Khâgne) au lycée Georges Clemenceau de Nantes, Vice-président de la Société Nantaise de Philosophie dont il rédige les synthèses des conférences (disponibles sur le site), Secrétaire de l'Association Philosophia (organisatrice des Rencontres de Sophie), Directeur de collection aux Éditions M-Éditer, et il anime l'Atelier Philosophie de Vertou. Traducteur (en collaboration) et commentateur des œuvres d’Ernst Cassirer, il travaille sur la fonction symbolique, qui constitue le plus propre de l'homme, considéré à la fois collectivement et individuellement comme "animal symbolique" qui tâche de s'accomplir progressivement par la médiation des formes culturelles qu'il se donne dans son histoire : le mythe, la religion, la langue, l'art, la technique, la science, la politique, le droit, la morale et la philosophie elle-même.

Informations bibliographiques