L’homme qui plantait des arbres

Couverture
Ink book, 23 févr. 2016

« Je crois que Giono atteint dans ce texte ce que beaucoup d'artistes, quelles que soit leur art, cherchent à la fin d'une longue vie: la simplicité, l'épure qui dévoile une profondeur insondable. J'en suis encore tout ému! » Jérôme Garcin

Un conte écologique dans lequel un homme, seul, en répétant, imperturbable à son propre malheur et aux évènements historiques, les mêmes gestes, contribue à rendre à une région sa beauté, à la faire revivre. Ainsi il deviendra le créateur de forêts de chênes, de hêtres, de bouleaux et fera renaître la vie dans des terres arides et abandonnées de toute population. C'est un geste généreux, intelligent, né de la seule volonté de vouloir croître et prospérer des arbres. Un beau texte, sans fioritures, attaché à un personnage humble et sympathique, qui a consacré sa vie à une œuvre de reboisement.

Format professionnel électronique © Ink Book édition

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

« Une certaine raison de vivre »

Avis d'utilisateur  - Béatrice - CritiquesLibres.com

Fable morale ? Conte écologiste ? L'auteur ne s'est pas inspiré d'un fait réel. Une narration brève, sans artifices. Elle parle d'un homme qui plantait des arbres : des chênes, des hêtres, des ... Consulter l'avis complet

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2016)

Jean Giono est né et mort à Manosque (1895-1970). Dans leur majeure partie, la vie et l'œuvre de Jean Giono s'enracinent en Haute-Provence. Conteur exalté, chantre d'une nature et d'une paysannerie quasi mythologique, pacifiste entêté (Le Serpent d'étoiles, Triomphe de la vie), il est aussi l'auteur d'œuvres plus « classiques » (Mort d'un personnage, Le Hussard sur le toit, Angelo) influencées par Balzac et Stendhal.

Informations bibliographiques