Mémoires pour servir a l'histoire du jacobinisme: ptie. Conspiration antichrétienne

Couverture
De l'imprimerie françoise, chez P. Le Boussonier, 1797
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 113 - Cucullati qui remplissent leurs provinces, en même temps la facilité de payer en partie leurs dettes en y appliquant les trésors de ces communautés, qui n'ont point de successeurs, je crois qu'on les déterminerait à commencer cette réforme; et il est à présumer...
Page 70 - Le genre humain n'est aujourd'hui plus éclairé que parce qu'on a eu la précaution ou le bonheur de ne l'éclairer que peu à peu.
Page 378 - Gaultier, mon confesseur, •>•> m'ayant averti qu'on disoit dans un » certain monde que je protesterois •» contre tout ce que je ferois à la mort, «je déclare que je n'ai jamais tenu ce » propos; et que c'est uue ancienne » plaisanterie attribuée dès long-temps «très-faussement, à plusieurs savans
Page 15 - Que peut-on reprendre de bonne foi dans la morale contenue dans le Décalogue ? N'y eût-il dans...
Page 14 - Socrate encenfait les pénates; Cicéron qui n'était pas crédule en fefait autant. Il faut fe prêter aux fantaifies d'un peuple futile pour éviter la perfécution et le blâme ; car , après tout , ce qu'il ya de plus défirable en ce monde , c'eft de vivre en paix. Fefons quelques fottifes avec les fots pour arriver à cette fituation tranquille.
Page 114 - ... chrifticole que par les armes de la raifon. Votre idée de l'attaquer par les moines eft d'un grand capitaine. Les moines une fois abolis , l'erreur eft expofée au mépris univerfel. On écrit beaucoup en France fur cette matière ; tout le monde en parle. Les...
Page 13 - On peut parler de fables, mais seulement comme fables; et je crois qu'il vaut mieux garder un silence profond sur les fables chrétiennes, canonisées par leur ancienneté et par la crédulité des gens absurdes et insipides.
Page 116 - L'abbé Galliani a foutenu que Rome ne pourrait jamais reprendre un peu de fplendeur, que quand il y aurait un pape athée. Du moins , il eft bien certain qu'un athée , fuccefleur de S1 Pierre , vaudrait beaucoup mieux qu'un pape fuperftitieux.
Page ix - Qu'est-ce donc que ces hommes, sortis pour ainsi dire tout à coup des entrailles de la Terre, avec leurs dogmes et leurs foudres, avec tous leurs projets, tous leurs moyens et toute la résolution de leur férocité ?
Page 377 - Monsieur, de venir pour m'en« tendre; je vous prie de vouloir bien «vous donner la peine de venir le plu•»tôt que vous pourrez.

Informations bibliographiques