Images de page
PDF
ePub

759A

AVERTISSEMENT.

Il n'est personne, maître ou disciple, qui, dans la conversation ou en écrivant, ne soit arrèié quelquefois par des difficultés dont on chercherait vainement la solution dans les grammaires les plus répandues. Forcé d'embrasser à la fois toutes les parties de son sujet, le grammairien ne saurait, en effet, sans dépasser les bornes d'un livre élémentaire, entrer dans les questions de détail que soulèvent une foule de mots ; il ne peut qu'indiquer les principales irrégularités de notre langue, laissant à l'élève le soin d'en résoudre le plus grand nombre par analogie. Malheureusement, l'analogie n'est pas toujours exacte, il y a des nuances délicates qu’un esprit exercé ne saisit pas toujours de prime abord; le raisonnement luimême est quelquefois impuissant pour résoudre seul certaines questions épineuses : c'est alors à l'usage qu'il faut en appeler, et ce sont les lois du bon usage que notre livre a pour objet de constater.

Dans chaque article, on irouvera des exempleschoisis avec sévérité; mais ils sont accompagnés de développements théoriques; car sans eux notre œuvre eût été incomplète, et nous avons voulu que

la théorie fût parfaitement comprise, persuadés que nous sommes que la mémoire ne fait point défaut quand l'intelligence est satisfaite. Tous nos exemples sont empruntés aux meilleurs auteurs : lorsque nous les avons irouvés en désaccord avec l'Académie, nous nous sommes rendus, après examen de ce dissentiment, à l'opinion du corps sayant que nous regardons comme

[ocr errors]

juge souverain en matière de langage. Dans le chois de nos autorités, nous avons donné la préférence aux prosateurs, parce que la poésie a des licences qu'il n'entrait pas dans nos vues de discuter.

Nous avons donné la solution raisonnée des diffcultés de la syntaxe, en laissant de côté ces règles simples et faciles, ces premières notions que tout le monde possède et qui forment les éléments de la grammaire. Nous nous sommes attachés surtout aux irrégularités, aux exceptions sur lesquelles la grammaire garde ordinairement le silence ou dont elle ne s'occupe que d'une maniere insuffisante. Ainsi,

pour les verbes, nous avons conjugué complétement, à tous les temps et à toutes les personnes, les verbes irréguliers et les verbes défectifs; nous avons so gneusement indiqué les verbes neutres qui, dans leurs temps composés, ne prennent que l'un ou l'autre des auxiliaires, et ceux qui combinent leur partic pe passé tantôt avec l'un et tantôt avec l'autre, selon le sens que l'on veut exprimer; nous avons donné des exemples des préposicions qui régissent un grand nombre de verbes; pour les substantifs, nous avons résolu les disicultés de genres et celle de nombre, particulièrement pour les mots composés, pour ceux qui sont tirés des langues étrangères, pour les dimninutifs, etc.; quant aux adjectifs, nous avons traité les difficuliés de sens, selon la place que l'adjectif occupe dans la phrase, soit avant soit après son substanuif, et celles qui résultent de la formation du féminin et du pluriel; nous avons eu soin de résumer les difficultés que présente l'emploi des adjectifs verbaux et des participes; sous ce dernier rapport, nous nous sommes appliqués à être complets, de sorte que le lecteur trouvera dans notre livre un véritable traité du participe. Nous n'avons pas oublié les règles particulières à certains mots, tels que tout, même, quelque, etc.

Enfin, les difficultés de prononciation occupent une assez grande place dans notre livre, car elles sont nombreuses pour les nationaux aussi bien que pour les étrangers.

Notre cadre, comme on peut le voir, est fort vaste : nous n'avons rien négligé pour le bien remplir, sans jamais perdre de vue que nous écrivions pour des enfants et que nous devions rester toujours à la portée de leur intelligence. Nous ne dirons pas que notre ouvrage est le seul sur la matière et qu'il comble une lacune : d'autres avant nous ont exploré le même sujet, et il y aurait eu de l'ingratitude de notre part à dissimuler ce que nous devons à leurs studieuses recherches, que nous avons souvent citées; mais ces auteurs sont trop volumineux pour no; écoles; on y remarque des opinions surannées, des omissions graves, des superfluités, un esprit hostile à l'autorité de l'Académie; enfin, des décisions que ce corps n'a point confirmées. Nous pensons être aussi coinplets sous un format plus commode; et en élaguant tout ce qui était étranger à notre sujet, en nous gardant de tout esprit de système, nous avons voulu que notre nouveau Dictionnaire raisonné des difficultés et exceplions de la langue française formât le compléinent de tous les dictionnaires et de toutes les graminaires que l'on est dans l'usage d'employer dans les établissements d'instruction publique des divers degrés.

[ocr errors][merged small]

a.

actif. Acad.

Académie. adj.

adjectif. adj. verb..

adjectif verbal. adv..

adverbe. art..

article. c.-à-d..

c'est-à-dire. CONDIT.

CONDITIONNEL. conjonct.

conjonction. f. ou fém:.

féminin. imparf.

imparfait. IMPÉR.

IMPÉRATIF. interj..

interjection intrans..

intransitif. irrég.

irréguiier.
m. ou masc..

masculin.
D. ou neut.. neutre.
PART. OU PARTIC. PARTICIPE.
passé déf..

passé défini.
pers. ou person... personne.
pl. ou plur. pluriel.
prép.

préposition.
prés.

présent. pron.

pronom. pronomin. pronominal. s. ou subst.

substantif. SUBJONCT.

SUBJONCTIF.

terrae. transit,

transitif. V.

verbe.

[ocr errors][merged small]

T...

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »