Bulletin archéologique, historique et scientifique

Couverture
1865
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 170 - Rapport fait à l'Académie des inscriptions et belles-lettres, au nom de la commission des antiquités de la France; par M. Lenormant. Lu dans la séance publique annuelle du 16 août 1850. Imp. de F. Didot, à Paris. 1850. In-4° de 4 f.
Page 200 - Boucher d'Argis qui remercie la Société de l'avoir admis au nombre de ses membres correspondants.
Page 289 - Un jour le laboureur, dans ces mêmes sillons Où dorment les débris de tant de bataillons, Heurtant avec le soc leur antique dépouille. Trouvera, plein d'effroi, des dards rongés de rouille, Verra de vieux tombeaux sous ses pas s'écrouler, Et des soldats romains les ossements rouler.
Page 441 - Béruge — d'azur, à un chevron d'or, accompagné de trois chiliens du môme. Poitou. Séguier — d'azur, au chevron d'or, accompagné en chef de deux étoiles de même, et en pointe d'un agneau d'argent.
Page 424 - ... de gueules, au chevron d'or, accompagné en chef de deux croissants d'argent et en pointe d'un buste de licorne de même, qui est l'asquier.
Page 281 - ... vous mandons et à chacun de vous , si comme à luy appartiendra, que...
Page 302 - Ce que je cherche au sein de la terre, c'est une pensée. Ce que je poursuis à chaque coup de pioche de l'ouvrier, c'est une idée ; ce que je désire recueillir avec ardeur, c'est moins un vase ou une médaille qu'une ligne du passé, écrite dans la poussière du temps, une phrase sur les mœurs antiques, les coutumes funèbres, l'industrie romaine ou barbare, c'est la vérité que je veux surprendre dans le lit où elle a été couchée par des témoins qui ont à présent douze, quinze ou dixhuit...
Page 117 - Par arrêté du 5 janvier courant, j'ai décidé que la distribution des récompenses accordées aux sociétés savantes à la suite du concours de 1865 aurait lieu à la Sorbonne, le samedi 7 avril 1866, à midi.
Page 282 - ... les gens de noz comptes ausquelz nous mandons ainsi le faire sans difficulté. Car tel est nostre plaisir, nonobstant...
Page 256 - Au reste, supposez que M. le duc de Chevreuse aille à Chaulnes , je ne vois nul inconvénient de le laisser arriver deux ou trois jours avant moi. Il est bien juste de vous laisser un peu ensemble les premiers jours , et il est nécessaire que je fasse mon remède dans toute .son étendue pour tâcher d'en retirer le fruit , puisque je suis venu le chercher si loin.

Informations bibliographiques