Denkwürdiger und nützlicher rheinischer antiquarius: welcher die wichtigsten und angenehmsten geographischen, historischen und politischen merkwürdigkeiten des ganzen Rheinstroms, von seinem ausflusse in das meer bis zu seinem ursprunge darstellt, Volume 2

Couverture
R.F. Hergt, 1869
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 374 - Vous aviez consenti à m'unir à Fréron. D'après les promesses que vous m'aviez faites, d'aplanir tous les obstacles, mon cœur s'était livré à cette douce espérance, et je le regardais comme celui qui devait remplir ma destinée. Je vous envoie sa dernière lettre. Vous verrez que toutes les calomnies qu'on a débitées contre lui ne sont pas vraies. « Quant à moi, je préfère plutôt le malheur de ma vie, que de me marier sans votre consentement, et de m'attirer votre malédiction. Vous,...
Page 398 - ... pour eux, et en apparence contre l'homme que je révère, et que j'aime encore plus. Cependant je ne suis pas encore ennemi , et j'espère que la paix viendra avant que le roi de Naples ait pu se décider à agir. Ah! ma sœur, plaignezmoi; vous m'aimez, et vous savez combien j'aime l'Empereur ! Je lui ai proposé de sauver l'Italie en la rendant indépendante ; on n'a jamais répondu, quand, d'un autre côté, les Alliés me demandaient de m'expliquer, et me menaçaient du renversement du trône...
Page 374 - ... malédiction. Vous, mon cher Napoléon, pour lequel j'ai toujours eu l'amitié la plus tendre, si vous étiez témoin des larmes que votre lettre m'a fait répandre, vous en seriez touché, j'en suis sûre. Vous de qui j'attendais mon bonheur, vous voulez me faire renoncer à la seule personne que je puis aimer. «Quoique jeune, j'ai un caractère ferme ; je sens qu'il m'est impossible de renoncer à Fréron , après toutes les promesses que je lui ai faites de n'aimer que lui ; oui, je les tiendrai...
Page 397 - L'Empereur est aux prises avec les Alliés , la France est malheureuse , et tout me fait un devoir de ne pas aller mourir pour les défendre. Tout m'attache à ma nouvelle patrie...
Page 415 - Maceroni est autorisé par les présentes à prévenir le roi Joachim que sa majesté l'empereur d'Autriche lui accordera un asile dans ses états, sous les conditions suivantes ;
Page 410 - Quella legge un anno innanzi avrebbe salvato il regno ed il re, perché le camere impedivano la guerra d'Italia; ma nel tempo in cui fu data, qualunque parlamento avrebbe operato a danno, essendo natura delle adunanze mettersi con la fortuna; ed i pochi (che la storia rammenta in disperati casi) eroici proponimenti si partono da popoli sollevati a tumulto, e non mai dal maturo consiglio de
Page 91 - Rennes , accompagné de cent hommes d'armes et de cinquante archers de sa garde, salua la duchesse et parlementa longtemps avec elle. Trois jours après se trouvèrent en une chapelle, où, en présence du duc d'Orléans, de la dame de Beaujeu , du prince d'Orange , du seigneur de Dunois , du chancelier de Bretagne et d'autres, le roi fiança ladite princesse.
Page 398 - ... vous ferez bien de quitter Nice. Si vous voulez venir à Naples , je vous enverrai prendre par une frégate, ou de la manière que vous le désirerez; ordonnez. Combien Caroline, combien mes enfans seraient heureux de vous embrasser ! Adieu , ma bonne et tendre sœur ; rappelez-vous que vous avez et aurez toujours en moi un ami à toute épreuve, un ami qui vous aimera toute sa vie. Ne cessez pas d'être bonne pour moi; n'imitez pas Camille (i). Je lui ai écrit à Turin , il n'a pas daigné...
Page 425 - ... di mare. Calmato il temporale (e fu ventura perché il piccolo naviglio in più parti sdrucito non poteva reggere alle procelle), scoprirono altra nave più grande che veleggiava verso Francia; e raggiuntala, uno de' tre seguaci di Gioacchino dimandò con preghi al piloto di accoglierli, e per larga mercede menarli in Corsica.

Informations bibliographiques