Application de la géométrie ordinaire et des calculs différentiel et intégral: à la résolution du plusieurs problêmes

Couverture
Chez Charles-Antoine Jombert, 1753 - 218 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page xx - ... celui qui nous étoit anciennement connu, On ne doit donc considérer l'infini , soit en petit , soit en grand , que comme une privation, un retranchement à l'idée du fini, dont on peut se servir comme d'une supposition qui , dans quelques cas , peut aider à simplifier les idées , et doit généraliser leurs résultats dans la pratique des sciences ; ainsi, tout l'art se réduit à tirer parti de cette supposition , en tâchant de l'appliquer aux sujets que l'on considère.
Page xiii - ArMmede , eft égal à un triangle dont la bafe eft égale à la fomme des côtés du polygone , & la hauteur à la perpendiculaire abaiflée du centre du polygone fur un de fes côtés...
Page xiii - Or le rayon d'un cercle étant la perpendiculaire abbaiflee fur un des côtés d'un polygone , qui a pour centre l'autre extrémité de cette perpendiculaire , l'aire d'un triangle , dont la hauteur fera égale à cette ligne , fera égale à celle de ce polygone.
Page xiv - ... de l'aire du cercle. Donc le cercle & le triangle font conftamment les limites entre ces poligones : donc ils font égaux.

Informations bibliographiques