Mémoires et souvenirs d'un pair de france--, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 431 - Allez dire à votre maître que nous sommes ici par la volonté du peuple et que nous n'en sortirons que par la force des baïonnettes.
Page 430 - Je vous ordonne , messieurs , de vous séparer tout de suite , et de vous rendre demain matin chacun dans les chambres affectées à votre ordre , pour y reprendre vos séances. J'ordonne en conséquence au grand-maître des cérémonies de faire préparer les salles...
Page 427 - ... que la nation française ! Je ne craindrai pas de l'exprimer: ceux qui , par des prétentions exagérées , ou par des difficultés hors de propos , retarderaient encore l'effet de mes intentions paternelles , se rendraient indignes d'être regardés comme Français.
Page 428 - Vous venez , messieurs , d'entendre le résultat d'e mes dispositions et de mes vues : elles sont conformes au 'vif desir que j'ai d'opérer le bien public ; et si , par une fatalité loin de ma pensée , vous m'abandonniez dans une si belle entreprise, seul, je ferai le bien de mes peuples ; seul, je me considérerai comme leur véritable représentant...
Page 470 - Le zèle des représentans de mon peuple, réunis pour le salut commun, m'en est un sûr garant ; et comptant sur l'amour et sur la fidélité de mes sujets , j'ai donné ordre aux troupes de s'éloigner de Paris et de Versailles. Je vous autorise , et vous invite même, à faire connaître mes dispositions à la capitale.
Page 281 - Sancerre, et que le public ajoute à ces huit mille arpents un grand nombre de terres dans différentes .provinces, et une grosse somme donnée à M. le baron d'Espagnac qui en était propriétaire.
Page 425 - Je dois au bien commun de mon royaume, je me dois à moimême de faire cesser ces funestes divisions. C'est dans cette résolution, Messieurs, que je vous rassemble de nouveau autour de moi; c'est comme le père commun de tous mes sujets , c'est comme le défenseur des lois de mon royaume, que je viens en retracer le véritable esprit et réprimer les atteintes qui ont pu y être portées.
Page 470 - ... de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donné d'injustes préventions ; je sais qu'on a osé publier que vos personnes n'étaient pas en sûreté.
Page 426 - J'ai voulu aussi , messieurs , vous faire remettre sous les yeux les différents bienfaits que j'accorde à mes peuples. Ce n'est pas pour circonscrire votre zèle dans le cercle que je vais tracer; car j'adopterai avec plaisir toute autre vue de bien public qui sera proposée par les états généraux.
Page 425 - Mais, pour éviter de faire à aucun de vous des reproches, je considère que le renouvellement des états généraux, après un si long terme, l'agitation qui l'a précédé, le but de cette convocation, si différent de celui qui rassemblait vos ancêtres, les restrictions dans les pouvoirs, et plusieurs autres circonstances, ont dû nécessairement amener des oppositions, des débats, des prétentions exagérées.

Informations bibliographiques