Mémoires d'outre-tombe, Volume 3

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 400 - LES grenouilles se lassant De l'état démocratique , • Par leurs clameurs firent tant Que Jupin les soumit au pouvoir monarchique. Il leur tomba du ciel un roi tout pacifique...
Page 84 - Corinthe va refleurir ; la voix de l'apôtre s'y fera encore entendre. Je me sens transporté dans ces beaux 'lieux et parmi ces ruines précieuses pour y recueillir, avec les plus curieux monuments, l'esprit même de l'antiquité. Je Cherche cet aréopage où saint Paul annonça aux sages du monde le Dieu inconnu ; mais le profane vient après le sacré, et je ne dédaigne pas de descendre au Pirée, où Socrate fait le plan de sa république ; je monte au double sommet du Parnasse ; je cueille...
Page 48 - ... éprouve une terreur secrète qui, loin d'abaisser l'âme, donne du courage et élève le génie. Des aspects extraordinaires décèlent de toutes parts une...
Page 143 - ... hommes chacune. Les généraux y faisaient les fonctions de capitaines, et les colonels celles de sous-officiers. Cet escadron sacré, commandé par le général Grouchy, et sous les ordres du roi de Naples, ne perdait pas de vue l'empereur dans tous ses mouvements.
Page 261 - Par l'abandon des blessés sans pansement, sans secours, sans subsistances ; » Par différentes mesures dont les suites étaient la ruine des villes, la dépopulation des campagnes, la famine et les maladies contagieuses ; » Considérant que, par toutes ces causes, le gouvernement impérial établi par le...
Page 48 - Soldats, dit-il , voilà la bataille que vous avez «tant désirée. Désormais la victoire dépend de » vous ; elle nous est nécessaire , elle nous don» nera l'abondance , de bons quartiers d'hiver , et » un prompt retour dans la patrie! Conduisez-vous » comme à Austerlitz, à Friedland , à...
Page 184 - La jeunesse est une chose charmante ; elle part au commencement de la vie couronnée de fleurs comme la flotte athénienne pour aller conquérir la Sicile et les délicieuses campagnes d'Enna.
Page 365 - J'ai revu ma patrie; je l'ai réconciliée avec « toutes les puissances étrangères, qui seront, « n'en doutez pas, fidèles aux traités qui nous « ont rendus à la paix ; j'ai travaillé au bonheur « de mon peuple : j'ai recueilli, je recueille « tous les jours les marques les plus touchantes « de son amour; pourrai-je, à soixante ans, « mieux terminer ma carrière qu'en mourant
Page 272 - ... de la grandeur. Vous avez mis en lui toutes vos espérances ; ces espérances ont été trompées : sur les ruines de l'anarchie il n'a fondé que le despotisme. » Il devait au moins , par reconnaissance , devenir Français avec vous ; il ne l'a jamais été. Il n'a cessé d'entreprendre, sans but et sans motif, des guerres injustes en aventurier qui veut être fameux.
Page 251 - Voilà le propos du lieutenant, que je ne trouve point tant sot. En effet, que signifie, dis-moi. . . . , un homme comme lui, Bonaparte, soldat, chef d'armée, le premier capitaine du monde, vouloir qu'on l'appelle Majesté! être Bonaparte et se faire sire ! -il aspire à descendre ; mais non, il croit monter en s'égalant aux rois.

Informations bibliographiques