Images de page
PDF

qui étoit située sur les confins du Farsistan et du Khouzistan, et dont on voit encore les ruines à une petite distance, au nord de la ville actuelle de Bouschir. Elle fut autrefois une ville considérable, et elle pouvoit être alors le principal entrepôt du commerce des perles qui se pêchoient à Hormuz et à Bahraïn. (89) Après la description de la Perse méridionale, on trouve dans les deux éditions précédentes un morceau très-court, relatif au prix des perles, qui ne peut appartenir à l'auteur de cette Géographie, et qui doit être d'une date assez moderne, car on y rencontre Ie mot de naru4u tanga, qui est d'origine Mongole et qui existe sous la forme de a33 s tangah dans le persan, où il désigne une monnoie mise en usage par les Djinghiz-Khanides. On trouve encore dans ce morceau des mots Persans, comme 4.ut-soaunpuu , *,uomunpuu" et shu4utpuus, qui veulent dire sept, huit et dix dirhem. Les frères Whiston n'ont pas traduit ce passage, et, dans l'état où il est, il me paroît impossible de lui donner un sens complet : le voici tel qu'il se trouve dans les éditions de Londres et de Marseille. b*- 7o4ape vap7upur42^ uvu 4 - qpu4 4/4s qusuq kusu . updHk Pun-tuumL'u 4#uqup q,nLihuv . 4 ou7 4uqA1-f - ash3ouhu 4pke nou4u ;npu o)upuii-z eu q)upusät-2A• 4ua-fo"ipuu^. 4 uzamutpuus qau4auqpuuu"t (9o) A propos du nom de K'hous, que l'auteur Arménien donne à la Perse, et qui n'est pas une des choses les moins curieuses qu'on rencontre dans son ouvrage, je remarquerai qu'à une époque très-reculée, la Perse entière porta le nom de Chus, qui nous est transmis ici avec des accessoires qui décèlent une origine Syriaque. L'Arie, appelée K'hous di Khorasan, est Chus de l'Orient. La Perse proprement dite, désignée par le nom de Kohous di Nemrhoz, n'est pas autre chose que Chus du Midi. La Médie, appelée K'hous di K'habgokh, me paroît être Chus du Caucase. Quant à l'Élymaïde ou Khouzistan, que notre auteur nomme K'hous di Khorasan, comme l'Arie, ou il y a erreur dans ce passage, ou le nom de Khorasan ne doit pas y être pris dans son acception ordinaire, qui le fait dériver de »é ou > : - khour, le soleil.Peut-être vient-il de Aunp et Aunpou, khor et khorin, qui en arménien signifient creux, profond, et qui durent être aussi autrefois usités en persan, car on voit dans Ptolémée (lib. v1, cap. 5) le nom de Choroane, Xopoaon, donné à la portion basse et profonde de la Parthyène, comme

[ocr errors]

à la province d'Oudie ; et l'on trouve encore dans le persan le mot L,s khawer, qui signifie l'occident. (91) Parmi les provinces de l'Arie, on trouve celles de Balh ou Palh , et de Sedjestan ( nommée ici par erreur 9u4uuouou Dchagsdan, qu'il faut changer en l)u4uanuou Sagsdan ), qui ont déjà été comptées par les divisions de la Perse méridionale.A l'exception de ces noms et de ceux de linu, Gomesch, qui est la Comisène de Ptolémée et le Koumes des moderhes, du Vergan, qui est l'Hyrcanie, de AMroum, qui est le territoire de Mérou, et de Heroum, qui est celui de Herat, il est impossible de reconnoître les autres noms de ces provinces. (92) Je crois que le nom d'Abakhdar Ul qufuuoupP , donné aux Turks, signifie l'Orient ou les Orientaux, et que c'est le mot Persan »--l, Bakhter [ l'Orient l, avec l'alif prosthétique particulier au dialecte dery. (93) Au lieu de Uothe, les Soki, je lis Uetnhe , c'est-à-dire, les Sogdiens; ce qui ne peut souffrir le plus léger doute. (94) Les Thoukhari, dont il est question ici, sont plusieurs fois mentionnés dans les auteurs anciens, et ils ont laissé leur nom au Thokharistan, région située à l'orient de Balkh. (95) Les Hephthagh ou Hephthal de cet auteur sont les Huns Ephthalites, dont il est souvent parlé dans la Byzantine, ainsi que dans les historiens Orientaux, et qui habitoient à l'orient de la mer Caspienne, s'étendant jusqu'aux frontières de l'Inde. (96) Ici se trouve un passage dont je dirai ce que j'ai dit de celui que j'ai également retranché du texte et mis à la note 89 : il me paroît avoir été ajouté par quelque marchand possesseur du manuscrit original. Le voici : b-an-4ape 4,opstiks gpu , botpk , Uoutp , U""put , J,4n-u4-np : 5u4nn44u, sharpo updk 4erou qu444o , ö uv hhuup/uuu, uuiuu 4 à uop , zhu po updok ;upu nu4:44uo : Rn7o4 , 244 l.- ro4tal-, l. updok LAanpu ;npu qou4:44uu : c'est-à-dire, « Il y a quatre » sortes d'aloès : l'inkré, le sankr, l'adaragh et le jerhavor, Le dzagod»gen vaut sept tahégan ( sorte de monnoie Arménienne ) la livre; le » dzamp'himarkha, de même pesanteur, en vaut quatre, et le k'hoghag, » qui est rouge et léger, vaut aussi quatre tahégan la livre. » (97) Après ce qui concerne la longueur et la largeur de la Taprobane, on trouve les motsJ4zky 4upn /, que les frères Whiston n'ont pas traduits, et après lesquels j'ajoute 4,un4us , de sorte qu'ils signifient ensemble, qui est à l'orient de l'Inde.

(98) Je crois que l'auteur Arménien entend par daridjenig une sorte de bois venue de la Chine, et par bouidjenig une sorte de parfum venue du même pays. ,l> dar et es, boui, en persan, signifient bois et odeur. J'ignore ce que c'est que le hoschdpoak , je pense cependant que c'est aussi un parfum. Le srigon est la soie, production de la Sérique.

(99) Le mot 44anquuuqnps e, que les frères Whiston traduisent par panni serici opifices, doit se rendre à la lettre par ouvriers qui travaillent le gerbas 44puquou, sorte de lin que les Latins appeloient carbasus, nom qui est originaire de l'Inde, où cette plante est nommée carbasa.

(1oo) Le traducteur Arménien a cru que le pays des Sinae, dont Pappus d'Alexandrie devoit parler d'après la Géographie de Ptolémée, étoit différent du Djénasdan des Arméniens ou du Tchinistan des Persans, et il en est résulté qu'il a fait deux fois mention du même Pays sous des noms différens.

[graphic]
[ocr errors]

· ITINÉRAIRE DE TOVIN, CAPITALE DE L'ARMÉNIE,

JUSQU'À PLUSIEURs AUTRES VILLES DU MÊME PAYs,

ET DE QUELQUES AUTRES RÉGIONS.

DETovin (1) à Garin, qui est Arzroum, il y a 2oo milles.
De là au rempart (2) qui sépare le pays des
Arméniens de celui des Grecs.. .. 12o.

au fort de Colonia.. ... .. ... .. - - - 9o.
à Néocésarée [ Nigisar ]... ... .. .. 1 oo.
à Amasia. ... ... .. .. .. - - - - - - - - - 8o.
à Ancyre. .. ... . - - - - - - - - - - - - - . . I o8.

à Constantinople.. .. .. ... .. ... .. 3oo.
à Rome.. .. .. .. .. .. • . .. .. .. .. . 3ooo.

(!) L'auteur Arménien donne toujours l'équivalent des milles en oarez et en nedadsik : la distance de Tovin à Garin, qui est de deux $oo milles, est aussi de mille asbarez ou de cinquante nedadsik.

°os avons supprimé ces deux derniers termes de comparaison, parce que le rapport est toujours constant; le mille équivaut à cinq asbarez, * il faut quatre milles pour faire un nedadsik.

(*) Le mot Arménien #nu signifie canal, fossé, tranchée, et il vient os doute du latin fossa, par l'intermédiaire du grec.

De Tovin à Khelath, il y a.. ... .. .. . . .. 17o milles. De là à Blimar. .. ... .. ... ... .. .. .. . - 8o. à Ourrha . ... .. .. .. .. .. .. . . . .. 16o. à l'Euphrate.............. - - - - - - " 4o. à Émèse (1).................... I 5o. à Damas. . .. ... .. .. .. .. -- ... .. I OO. au mont Thabor ... .. .. .. . ... .. . 9o à Jérusalem.. ... ... .. . 0 • • • • • • e I OO De Tovin à Therthgoïs (2), il y a. .. .. .. . 6o De là à Bardav.... ... ... .. .. ... .. - 14o. à la mer Caspienne. ... ... . e • • • • • 2O De Tovin à Nakhtchovan, il y a......... 7o. De là à Kandsag-Schahasdan.. .......... I 2 O. à Dispon [ Ctésiphon ] (3) . ... ... . 37o. à Agogha [Koufah] (4).......... . 7o. à Basra. ... ... . e • • • • • • • • • • • • - o 14o. à la mer Persique ... .. ... .. .. .. . 2 O.

(1) Dans l'imprimé et dans le manuscrit, '4 Uluuubuu, à Amasia : il est évident qu'il y a erreur, et qu'il s'agit de la ville d'Emèse en Syrie.

(2) Dans le manuscrit, '4 s3,4pro4nyu , à Therthgois ; dans l'imprimé, '4 so4pto4nLouw , à Perthkoun.

(3) Dans l'imprimé, 'é Sanex., à Dabon. II est indubitable qu'il s'agit ici de Ctésiphon, ancienne capitale de l'empire des Parthes, qui fut ensuite appelée Madain, et que les Arméniens continuèrent

pendant long-temps de nommer Dispon. La mention de ce lie" manque dans le manuscrit.

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »