Images de page
PDF
ePub

SECONDE PARTIE

DE L’INTRODUCTION
CONTENANT DIUERS ADUIS, POUR L'ESLEUATION

DE L’AME A DIEU
PAR L'ORAISON & LES SACREMENS

De lid Helejjite de l'Orion

CHAPITRE I.

ORAISON met nostre entendement en la clarté & lumiere diuine, & expose nostre volonté à la chaleur de l'amour

celeste : il n'y a rien qui purge tant nostre entendement de ses igno

[graphic]

T. 11.

F. 1

rances, & notre volonté de ses affections deprauees. C'est l'eau de benediction, qui par son arroulement faict reuerdir & fleurir les plantes de nos bons defirs, laue nos ames de nos imperfections, & defaltere nos cours de leurs passions.

2. Mais sur tout ie vous conseille la mentale, & cordiale; & particulierement celle qui se fait autour de la vie & paflion de noftre Seigneur : en le regardant souuent par la meditation, toute vostre ame se remplira de luy, vous apprendrez fes contenances, & formerez

& formerez vos actions au modelle des fiennes. Il est la lumiere du monde ; c'est donques en luy, par luy, & pour luy que nous deuons entre efclairez & illuminez : c'est l'arbre de delir, à l'ombre duquel nous nous deuons rafraischir : c'est la viue fontaine de Iacob, pour le lauement de toutes nos fouilleures . Enfin les enfans, à force d'ouir leurs meres, & de begayer auec elles, apprennent à parler leur langage. Et nous demeurants pres du Sauueur par la meditation, & obferuants ses paroles, ses actions & ses affections, nous apprendrons, moyennant sa grace, à parler, faire & vouloir come luy. Il faut s'arrester-là, Philothee, & croyez-moy, nous ne sçaurions aller à Dieu le Pere, que par ceste porte; car tout ainsi que la glace d'vn miroüer ne içauroit arrefter notre veuë, si elle n'estoit enduite d'estain, ou de plomb par derriere ; ausli la Diuinité ne pourroit estre bien contemplée par nous en ce bas monde, fi elle ne se fuít ioincte à la facrée humanité du Sauueur, duquel la vie & la mort sont l'object le plus proportionné, foüef, delicieux, & profitable, que nous puissions choisir pour notre meditation ordinaire. Le Sauueur ne s'appelle pas pour neant le pain descendu du ciel : car comme le pain doit etre mangé auec toutes sortes de viandes, aufli le Sauueur doit estre medité, consideré & recerché en toutes nos oraisons & actions. Sa vie & mort a esté disposee & distribuee en diuers poincts, pour seruir à la meditation, par plusieurs autheurs : ceux que je vous conseille, font S. Bonauenture, Bellintani, Brune, Capilia.

3. Employez y chaque jour vne heure deuant disner, s'il se peut, au commencement de voitre matinee, parce que vous aurez votre esprit moins embarraffe, & plus frais apres le repos de la nuict. N'y mettez pas aulli d'auantage d'vne heure, li vostre pere fpirituel ne le vous dit exprefsement.

4. Si vous pouuez faire cett exercice dans l'Eglise, & que vous y treuuiez allez de tranquillité, ce vous sera vne chose fort ailee & commode, parce que nul, ny pere, ny mere, ny fême, ny mary, ny autre quelconque ne pourra vous bonnement empercher de demeurer vne heure dans l'Eglise, là où ettant en quelque subiection, vous ne pourriez peut-eftre pas vous promettre d'auoir vne heure si franche dedans votre maifon.

« PrécédentContinuer »