Images de page
PDF

Basle, patron le Seigneur , revenu 12o. frans, charges , trois messes par semaine. La Maison de Ligniville est une branche de la très ancienne & très illustre Maison de Nancy , de Lenoncourt & Rosiercs. Le Duc Ferri III. ayant échangé Rosieres & les Salines qui appartenoient à la Maison de Lenoncourt-Rosieres, contre les Villages de Vitel, Domjulien & Giroville, les Seigneurs qui portoient auparavant le nom de Rosieres, prirent celui de Ligniville, Terre qui leur appartenoit déja. Geoffroi de Rosieres troisiéme du nom, fils de Lietard de Rosieres, époufa en 1 3 37. Marguerite de Hans, qui lui apporta les Scigneuries de Tantonville & de Lignéville. Depuis ce tems, la Terre de Ligniville est demeurée dans cette Maison. Du Mariage de Gcoffroi III. de Rosieres, avec Marguerite de Hans, Dame de Ligniville, sortit Jean de Ligniville, Chevalier , dequel en 1 344. étoit chevalier & Bailli de Lorraine , Hisloire de Lorr. t. 3. p. 532. Il avoit épousé Jeannette de Parroye, avcclaquelle en 1396. il contribua à l'erection de la confrairic de Notre-Dame de Sion. jeannc de Parroye étoit veuve en 14o9. Elle etoit fille de Ferri de Parroye, & de Marguerite de Bioncourt. Du mariage de Jean de Ligniville & de Jeannette de Parroye, sortirent 1°. Ferri I. qui suit. 2°. GuiHaume, 3°. Marguerite, 4°. Gcoffroy, 5°. Isabelle, 6°. Guillaume, desqucls est descendu par Ferri l'aîné, Ferri II. du nom de Ligniville, Seigneur de Tantonville, Joû & Bozoncourt, Comte du S. Empire, Gentilhomme de la Chambre du Duc François II. mort à Douay en mil six cens quarante ;-marié à Marie de Choiseul, fille de Maximilien, Baron de Meuse , & de Christine du Chatelet , Dame de Sorcy , & cn eût Anne-Claude-Renée de Ligniville, mariée en 1 648. à Edme Simiune Comte de Moncha, Lieutenant de la Compagnie des Gendarmes de la Reine,Maréchal des Camps & Armées du Roi, Gouverneur de Valence, & Sénéchal du Valentinois. Anne-Claude Renée de Ligniville mourut à Paris l'an 1715. le 15. Dcccmbrc, âgée de 86. ans. Nous donnerons ailleurs la généalogie C11tiere des Seigneurs de Nancy , Lcnoncourt, JRosieres & Ligniville. La Maison de Ligniville po d'or & sable.

[merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]

Eglise conserve l'Image de Notre-Dame des Vertus, qui est un présent du Pape Urbain IV. fait à Charles d'Anjou, Roi de Naples, frere de saint Louis. Jeanne premiere du · nom, Reinc de Naples, donna cette image ·aux Chartreux de Crepi, dans le Royaume · de Sicile ; & ces Religieux en firent présent 'en 1 43 5. à Antoine des Salles,Gentilhomme · Provençal, & Ambassadeur de René d'An#jou, Duc de Bar & de Lorraine, au Royaume de Naples. Ce Seigneur étant gouver"neur des enfans de Louis de Luxembourg, *Comte de saint Pol & de Ligni, la donna à · la Collegiale dont nous parlons. . Cette Image qu'on dit avoir été peinte par saint Luc, & qui passe pour miraculeu'se, fut enchassée en l'un des Autels de la *Collégiale en 1459, où elle demeura jus' qu'en 1544. que l'Empereur Charles V. · ayant déclaré la guerre au Roi François pre| mier, assiégea Ligni , la prit d'assaut & l'a· bandonna au pillage. L'Image dont nous parlons, ayant été enlevée, tomba entre les mains d'un particulier de Bouchon, Village ' du Comté & de la Prevôté de Ligni, nom· mé le... - - - Cet homme étant devenu extraordinai· rement riche en peu de tems, & attribuant | sa bonne fortune à la dévotion qu'il avoit à ' cctte Image, qui avoit été oubliée & laissée chez lui au chevet d'un lit où avoit couché un Mestre de Camp, qui avoit logé avec ses · gens après le pillage de Ligni. Marguerite de Savoie épouse d'Antoine de Luxembourg | Comte de Ligni, qui avoit été fait prisonnier après la prise de la Ville, ayant été in| formée que l'Image miraculeuse étoit entre · les mains de ce paysan, l'envoya reconnoître par gens qui l'avoient vûë plusieurs fois, & l'ayant répétée, elle lui fut renduë & ré' tablie dans la Chapelle, où elle étoit auparavant, & où elle est conservée encore aujourd'hui avec grande vénération. On la porte solemnellement en procession par la ville,chaque année, le cinquiéme Dimanche après Pâques, jour auquel on célébre la fête de la Vicrge, sous le nom de Notre-Dame *dcs Vertus. , , , La Paroisse de Ligni a pour patrone la sainte Vierge en sa Nativite ; le Chapitre en est Curé primitif, & est pris du corps des Chanoines, & présenté à l'Evêque, qui lui · donne ses institutions. Les dixmes se partagent entre le Chapitre de Ligni & le Prieur de Dame-Marie. Le College des étudians de Ligni fut fondé en 1485. des biens de l'ancien Hôpital, & par la libéralité de Marguerite de Savoye veuve d'Antoine dc Luxembourg Comte de Ligni.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

l'Eglise de Ruth (apparemment Rupaux Nonains)le 6. des Calendes de Novembre 1 2o8. Il y a bcaucoup d'apparence que Renaut de Ligni, Emic & ses freres, & les Seigncurs de Ligni dont on a parlé ci-devant, tenoient Ligni en fief des Comtes de Champaguc. Le Comte de Bar en mariant sa fille Mar

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

lige de Thiébaut Comte de Bar. La chose étoit donc contestée cntrc les Contes de Bar & de Champagne , & il paroit par la suite, que les Seigneurs de Ligni reprenoient des uns & des autres. Car en 12 62. les mêmes Henri Comte de Luxembourg, & Marguerite de Bar sa femme , donnerent en héritage Ligni & sa Chatellenie à Valeran leur fils, l'émancipant à cet effet, car il n'avoit alors que dix ans, s'cn réservant l'usufruit pour toute leur vie. En conséqucnce Valeran reprit Ligni de Thiebaut Comte de Bar , à condition que s'il mouroit sans enfans, Ligni retourneroit au Comte de Bar, de qui ce Fief relevoit. · L'année suivante Henri de Luxembourg, & Marguerite de Bar son épouse, reçurent du Comte de Champagne en Fiefjurable & rendable , Ligni & sa Chatellenie , en

[blocks in formation]
[ocr errors]
[ocr errors]

prit Ligni le 5. Juillet 1266. & y mit le feu. Le Comte de Luxembourg s'avança avec scs troupes jusqu'à Preni sur la Moselle, entre Metz & le Pont à Mousson, mais il fut battu & fait prisonnier avec quantité de noblesse, par le Comte de Bar le 17. Septembrc 1 2 66. Le Roi saint Louis voulant mettrc fin à ces guerres, portales deux Comtes de Champagne & de Bar à s'en rapporter à son arbitrage. Il décida en 1268. que l'infeodation que le Comte & la Comtesse de Luxembourg avoient faite au Comte de Champagne » etoit nulie, de même que tout ce qui s'en étoit suivi. Qu'il en étoit de même de l'hommage fait au Comte de Bar, par le Comte Valeran, s'il vouloit renoncer au fief de Ligni. Mais il ne jugea pas à propos d'accepter cctte derniere condition. Il rendit homagelige au Comte de Bar au mois de Juillet 1271. & encore en 1 274. & déclara que s'il mouroit sans hoirs, & que la Seigneurie de Ligni vînt en la main du Comte de Luxembourg, ce Comte choisiroit un gentilhomme pour entrer en l'hommage duComte de Bar pour la Seigneurie de Ligni. Je lis dans un Arrêt du Parlement de Pa

[ocr errors]

ris du 2 1. Juillet 1 5o8. que la fidélité ou

l'hommage de Ligni fut venduë en 1274. à un Comte de Bar, pour la sommc de quatre mille frans. Ce fut apparemment le Comte de Champagne , qui pour terminer toutes difficultes, vendit au Comte de Bar ses prétentions à l'hommage de Ligni, car les Scie

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

gneurs de Ligni ont toujours de uis r levé des Comtes de Bar. En 1362. Vinceslas, Duc de Silesie & Seigneur de Ligni, promet à l'Empereur Charles IV. de nc jamais vendre ou aliéncr rien de ce qui appartenoit au Châtcau ou à la ville de Ligni , qui appartenoit audit Empereur , comme Seigneur héréditaire dudit ligni. or Le Roi Charles V. cn 1367. érigea la Ville & Chatellenie de Ligni en Comté , en faveur de Gui de Luxembourg, Comte de S. 1'ol, qui fut tué cn 1 371, à la bataille de Bativille contre le Comte de Juliers. Toutes les Chroniques du pays parlent d'un combat qui se donna à Ligni le 4. d'Avril 13 68. dont voici l'occasion. Un gcntil1homme du Barrois nommé Jcan de May, ayant pris querelle avec ceux de Metz, leur declara la guerre , de concert , à ce qu'on croyoit, avec Robert Duc de Bar; ceux de Metz prirent à leur service un Seigneur nommé Robert d'Hervilliers, qui fit le dégat sur les terres du Barrois.Après diverses hostilités, les deux chefs se déficrcnt à un combat singulier, dont le jour fut fixé au 4. d'Avril, & le lieu fut désigné dans la Cour du Comte de Ligni. Jean de May ne se trouva pas au endez-vous; mais Robert de Bar parut près de Ligni, avec ses gens armés. Robert d'Hervilliers jugea qu'il y auroit

[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

de Bar, & un très grand nombre de gentilshommes, dont on peut voir les noms dans l'histoire de Lorraine. •, Le Duc de Bar & les autres prisonniers furent conduits à Metz, où ils demeurerent ·long-tems, & cette affaire eut de grandes suites, par les pctites guerres qu'elle occa·sionna dans le pays. En 13o1. lorsque le Roi Philippe-le-Bel rcçut l'hommage de Henri Comte de Bar, ensuite du traite de Bruges , le Fief, la Ville & le Comté de Ligni y furent compris. En 142o. Jean de Luxembourg refusant de faire ses reprises pour le Comté de Ligni, Louis, Cardinal Duc de Bar, assiégea cette Ville, & la prit. En 143o. la Demoiselle de Luxembourg

(sans doute Jeanne de Luxembourg , fille de Valeran III, ) s'empara des Comtés de Ligni & de saint Pol : mais la même année les trois freres, Picrre, Jean & Louis, fils de Jean de Luxembourg, Comte de Ligni, firent leurs partages , & le Comté de Ligni échut à Jean. En 143 I. Robert de Sarbruche, Damoiseau de Commercy, prit par escalade la Ville & le Château de Ligni, les pilla & y mit le feu. Il semble que cc fut du consentement, & pcut-être par les ordres du Duc René, puisque nous liions dans un auteur du tems, † 1432. la paix fut faite entre le Duc cnc & le Comte de S. Pol. En 1432. Jean, Seigneur d'Haussonville, Sénéchal de Lorraine , Ferri de Parroye, Bailli de Nancy , Charles d'Haraucourt au nom du Duc de Bar, & Jean, Seigneur de Crequi , Jaques, Seigneur de Crevecœur, Philippe, Seigneur de Tarnaut, &c. au nom de Jean de Luxembourg, Comte de Ligni, font abstinence de guerre, & terminent leurs différends. - La Bourgeoisie de Ligni tenoit alors le parti du Duc de Beurgogne contre la Maison d'Orleans. Charles II. Duc de Lorraine, qui étoit du parti des premiers, mit garnison dans la Ville de Ligni, qui se défendit contre les Barrifiens. Lc Damoiseau de Commercy escalada de nouveau la ville de Ligni en 1433. au mois

[ocr errors]

le feu , mais le Château se défendit si vigoureusement, que le Damoiseau fut obligé d'en lever lé siége, & de se retirer avec les cinq cens hommes qui composoient sa petite armec. Je n'cntrc point ici dans le détail de la généalogie des Comtes de Ligni , nous l'avons donnée dans l'histoire de Lorraine, & on la peut voir aussi dans l'edition de Moreri de Basle en 1732. Le Roi Louis XI. s'étant emparé du Barrois en 1475. obligea les habitans du Barrois, à relever leurs appels au Parlement de Paris : mais ce même Prince ayant rendu le Barrois au Duc René II. en 1476. les habitans du Barrois continuerent à portcr comme auparavant leurs appellations aux grands jours de S. Mihiel, ou à la Chambre Impériale, qui avant la transaction de Nuremberg de l'an 1 542. prenoit connoissance des causes du Barrois par appel, comme de celles du Duché de Lorraine , ce qui se prouve par les matricules de l'Empire, & notamment par celles que l'Empereur Frideric III. fit reformer & dresser en 147 1. Le même Roi Louis XI. ayant fait exécuter à mort en 1481. Louis de Luxembourg

[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors]

son beau-frere, qu'on accusoit de fomenter la guerre, confisqua sur lui le Comté de Ligni, & le donna au Seigneur de la Tremoüille, qui en jouit quelque tems : après quoi il passa à Louis d'Orleans Duc de Longueville, ce qui occasionna de grands procès par l'opposition formée par René Duc de Bar, & Marie de Luxembourg, Epouse de François de Bourbon, Comte de Vendôme. Ccs contestations furent terminées par la restitûtion que le Roi fit du Comté dc Lini à Antoine de Luxembourg devenu l'aîné de sa Maison. Le Roi François premier regarda Ligni comme dépcndant & faisant partie du Duché de Bar, qu'il prétendoit lui appartenir. Il y eut sur cela des explications entre ce Prince & le bon Duc Antoine qu'on peut voir dans l'histoire. Le RoiCharles IX. ou plutôt ses Officiers, ayant compris le Comté de Ligni dans les impositions qu'ils fircnt sur le Duché de Bar, le Duc de Lorraine lui fit ses remontrances, & Sa Majesté par Sentence du 19. Décembre 1569. déclara le Comté de Ligni exempt de ces impositions. Il y eut pareilles entreprises sur le Barrois en 1 572. & intervint pareille déclaration de la part du Roi , par Sentence du 2o. Novembre même année. François de Montmorenci , qui avoit épousé Madelaine de Clermont, seule heritiere de la Maison de Luxembourg, prétendant jouir de la donation qui lui avoit été faite de la Comté de Ligni, par contrat de mariagc du 2. Mars 1 66 I. mit tout en œuvre pour obtenir du Duc Charles IV. comme Duc de Bar , duquel Ligni relevoit, la permission de vendre cette Terre, mais il ne put rien obtenir qu'une surséance de quatre mois pour sa prestation de l'hommage. Il ne laissa pas de prendre la qualité de Comte de Ligni, mais le Duc Charles IV. le fit assiner à la requête du Procureur Général de Bar le 27. Octobre 1661. pour se voir condamner à s'abstenir de la qualité de Comte de Ligni, parce qu'elle étoit contre la nature du Fief, qui devoit être réuni à la Couronne du Duché de Bar, les hoirs successivement de Henri & de Marguerite premiers possesseurs du Comté de Ligni venant à manquer. • M. de Luxembourg touché de cette procédure, résolut de vcndre le Comté de Ligni à M. le Prince de Condé : le contrat en fut passé pour deux millions de livres. Mais le Duc Charles IV. refusa absolument son consentement à cette vente, disant que le Comté de Ligni faisoit partie de son Duché de Bar , qui étoit inalienable , ainsi le contrat

de vente fut inutile, & comme non avenu. Le mécontentement que M. de Luxembourg en ressentit, le porta à faire le procès tant aux Officiers, qui avoient eu le gouvernement & l'administration des affaires du Comté de Ligni pendant la guerre , qu'au Procureur Fiscal dudit Comté. Les uns & les autres furent mis en prison : mais on se pourvut au Conseil du Roi, qui ordonna que la connoissance de leurs affaires seroit renvoyée par-devant les Officiers de la Justicc dc Bar-le-Duc , de sorte que M. de Luxembourg lui-même fatigué de ces procédures, présenta au Duc Charles IV. sa Requête sur laquelle S. A. lui fit mainlevée de sa commise du Comté de Ligni. L'Empereur Charles V. en 1 544. continuant la guerre contre le Roi François premier, envoya dom Fernand de Gonzague, Viccroi de Sicile, pour assiéger Ligni en Barrois, où le Comte de Brionne qui en étoit Seigncur, s'étoit cnfermé avec le Comte de Rouci son frere, & quinze ccns hommes de picd, & cinq cens chevaux. La Ville étoit peu fortifice, mais on comptoit que le Châtcau tiendroit quelquc tems. L'artillerie la battit fortement, & y fit une bréche considérable. Le Comte de Brionne craignant d'être forcé, prit le parti de capituler : mais pendant qu'on parlementoit, les Impériaux cntrcrent dans le Château par derriere, & la garnison mit les armes bas. On leur accorda la vie, mais ils demeurerent prisonniers de guerre , & furent envoyés à l'Empcreur qui étoit alors à Metz. Les Officiers furent menés en Flandres, où ils demeurerent jusqu'à la fin de la guerre, la Ville de Ligni fut pillée & saccagee. L'année suivante 1 545. le Roi Henri II. ordonna à Dorval, Gouvernenr de Ligni, de faire un Fort à Pileviteus, lieu situé audessus du Château dudit lieu, sur le chemin de Ligni à Toul; on disoit que c'étoit pour arrêter les courses des Impériaux dans le Barrois ; mais c'étoit plutôt pour faciliter le des. sein que Sa Majesté avoit formé de s'emparer des trois Evêchés. Le Fort etoit situé sur la hauteur, & sur le grand chemin qui descend à Ligni. Il n'a pas subsisté long-tems s depuis plusieurs annees on n'en voyoit plus que quelques ruines , & comme la descente de ce côté là étoit fort rapide, on a depuis quelques années forme une nouvelle chauslée en pente douce & égale, qui aboutit à un pont construit à neuf sur l'Ornaie, & à la nouvclle porte qui commence la rue royale. Cette rue a été formée des débris du Château de Ligni qui étoit en cet endroit, & dont la démolition a été ordonnée par Arrét du Conseil des Finances du Roi de

O o o o

« PrécédentContinuer »