Images de page
PDF

34. Quiconque agira ainsi par iniquité et méchanceté, nous le ferons consumer par le feu. Certes, cela sera facile à Dieu.

35. Si vous savez éviter les grands péchés qu'on vous a défendu de commettre, nous effacerons vos fautes, et nous vous procurerons une entrée honorable (dans le paradis).

36. Ne convoitez pas les biens par lesquels Dieu vous a élevés les uns au-dessus des autres. Les hommes auront chacun la portion qu'ils auront gagnée, et les femmes la portion qu'elles auront gagnée. C'est à Dieu que vous demanderez ses dons. Il a la connaissance de toutes choses.

37. Nous avonS désigné à chacun les héritiers qui doivent recueillir la succession laissée par les père et mère, parles parents, et par ceux avec lesquels vous avez formé un pacte. Rendez à chacun la portion qui lui est due, car Dieu est témoin de toutes vos actions.

38. Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises : elles conservent soigneusement pendant l'absence de leurs maris ce que Dieu a ordonné de conserver intact '. Vous réprimanderez celles dont •vous aurez à craindre la désobéissance; vous les reléguerez dans des lits à part, vous les battrez; mais, dès qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand.

39. Si vous craignez une scission entre les deux époux, appelez un arbitre de la famille du mari et un autre choisi dans celle de la femme. Si les deux époux désirent la réconciliation, Dieu les fera vivre en bonne intelligence, car il est savant et instruit de tout.

40. Adorez Dieu et ne lui associez rien 2. Témoignez de la bonté à vos pères et mères, à vos parents, aux orphelins, aux pauvres, aux clients qui vous sont liés par le sang et aux clients étrangers, à vos compagnons, aux voyageurs et à vos esclaves. Dieu n'aime pas l'homme présomptueux et glorieux.

il. Il n'aime pas ceux qui sont avares et qui recommandent l'avarice aux autres et cachent soigneusement ce que Dieu leur a donné par l'effet de sa faveur. Nous avons préparé aux infidèles une peine ignominieuse.

envers Tous, » sembleraient indiquer qu'il s'agit de la défense du suicide. Comp. IV, 69, où l'on se sert de cette expression.

1 C'est-à-dire, leurs personnes et l'avoir de leurs maris.

'D'aulres dieux on objets d'adoration.

42. Il n'aime pas ceux qui font l'aumône par ostentation et qui ne croient point en Dieu et au jour dernier. Quiconque a Satan pour compagnon, celui-là a un mauvais compagnon.

43. Qu'auraient-ils perdu à croire en Dieu et au jour dernier, à faire l'aumône des biens que Dieu leur a accordés, quand Dieu connaît les actions de l'homme?

44. Dieu ne fera tort à qui que ce soit, pas même du poids d'un atome; une bonne action, il la payera double, et accordera une récompense généreuse.

45. Que feront les méchants, lorsque nous rassemblerons contre eux les témoins de toutes les nations, lorsque nous invoquerons contre eux ton propre témoignage, ô Mohammed! Dans ce jour terrible, les infidèles et ceux qui ont été rebelles au prophète aimeraient mieux que la terre fût à leur niveau et les dérobât à la vue de tous. Mais ils ne sauront cacher la chose à Dieu.

46. O croyants! ne priez point lorsque vous êtes ivres : attendez que vous puissiez comprendre les paroles que vous prononcez. Ne priez point quand vous êtes souillés : attendez que vous ayez fait vos ablutions, à moins que vous ne soyez en voyage. Si vous êtes malades ou en voyage, si vous venez de satisfaire vos besoins naturels, ou si vous avez eu commerce avec une femme, frottezvous le visage et les mains avec de la menue poussière à défaut d'eau '. Dieu est indulgent et miséricordieux.

47. N'avez-vous pas remarqué ceux qui ont reçu une portion des Ecritures ? ils vendent l'erreur et voudraient vous faire quitter le èroit chemin ; mais le Seigneur connaît vos ennemis. Il vous suffit d'avoir Dieu pour patron, il vous suffit d'avoir Dieu pour aide.

48. Parmi les juifs, il y en a qui déplacent les paroles de leurs Ecritures, et qui disent : Nous avons entendu, mais nous ne voulons pas obéir. Ecoute ce que tu n'as jamais entendu jusqu'ici, et examine-nous (ra'ina2). Ils embrouillent leurs paroles avec leurs langues, et calomnient la vraie religion.

49. Que ne disent-ils plutôt : Nous avons entendu et nous obéirons? Ecoute-nous et jette un regard sur nous. Ce langage leur serait bien plus profitable et serait plus loyal. Mais Dieu les a maudits à cause de leur infidélité, et il n'y a parmi eux qu'un petit nombre de croyants '. i

50. Vous qui avez reçu des Ecritures, croyez à ce que Dieu a! fait descendre du ciel pour confirmer vos livres sacrés, avant que nous effacions les traits de nos visages et que nous les tournions du côté opposé '. Croyez avant que nous vous maudissions, comme nous avons maudit ceux qui violaient le sabbat2; l'ordre de Dieu fut aussitôt accompli.

1 Cette espèce de purification s'appelle teîemmoum. 'Voyez, au sujet de ce mot, le chapitre II, verset 98. • C'est-à-dire qu'il n'y a qu'un petit nombre d'hommes dans la race juiw qui tient embrassé la religion de Mahomet.

51. Dieu ne pardonnera point qu'on lui associe d'autres dieux \ il pardonnera les autres péchés' à qui il voudra, car celui qui associe à Dieu d'autres créatures commet un crime énorme.

52. Vous les avez vus, ces hommes, comme ils cherchaient a se justifier. Mais Dieu ne justifiera que ceux qu'il voudra, et les hommes ne seront pas lésés du volume d'un brin *.

53. Ne vois-tu pas comme ils forgent des mensonges au sujel de Dieu? Cela suffit pour en faire un crime manifeste.

54. N'as-tu pas remarqué ceux qui, après avoir reçu une partie des Ecritures, croient au Djibt et au Thagouts, et qui disent aux infidèles qu'ils suivent une route plus vraie que les croyants?

55. Ce sont eux que Dieu a couverts de sa malédiction. Or celui que Dieu a maudit ne trouvera pas de protecteur.

56. Auront-ils quelque part dans l'empire du monde, eux qui ne donneraient pas un brin du creux du noyau de dattes6?

57. Envieront-ils les bienfaits que Dieu a accordés à d'autres? Nous avons cependant donné à la lignée d'Abraham les Ecritures, la sagesse et un grand royaume.

58. Parmi eux, les uns croient au prophète, les autres s'en éloignent. Mais le feu de la géhenne suffit à leur châtiment.

59. Ceux qui refuseront de croire à nos signes, nous les approcherons du feu ardent. Aussitôt que leur peau sera consumée par le feu, nous les revêtirons d'une autre, pour leur faire goûter le supplice. Dieu est puissant et sage.

60. Ceux qui croiront et feront le bien seront introduits dans les jardins arrosés de courants d'eau; ils y demeureront éternellement; ils y trouveront des femmes exemptes de toute souillure, et des ombrages délicieux.

'Voy. chap. II, 61.

* C'est la traduction littérale du texte. On explique ce passage de deux manières : les réprouvés auront le cou tordu, en sorte que ce qui était devant sera derrière ; ou bien, les traits, la bouche, le nez, seront effacés et rendus plats et unis comme l'est le derrière de la tête.

'Mot à mot : il pardonnera ce qui est en deçà, c'est-à-dire le péché d'idolâtrie est le plus grand des péchés capitaux.

'Le mot que nous traduisons par brin, signifie proprement le brin de crosse xoulé que l'on enlève sur la main ou entre les doigts, ou le brin dans le creux 4'un noyau de datle. I s Noms des divinités ou des temples des Arabes idolâtres.

• Ce verset s'applique aux juifs, qui espèrent avoir un jour à la venue du li^oie l'empire du monde.

61. Dieu vous commande de rendre le dépôt à qui il appartient, et de juger vos semblables avec équité. C'est une belle action que celle que Dieu vous recommande. Il entend et voit tout.

62. O croyants! obéissez à Dieu, obéissez à l'apôtre et à ceux d'entre vous qui exercent l'autorité. Portez vos différends devant Dieu ' et devant l'apôtre, si vous croyez en Dieu et au jour dernier. Ceci est le mieux, c'est la meilleure issue du débat.

63. N'as-tu pas vu ceux qui prétendent croire aux livres envoyés à toi et avant toi, demander d'être jugés devant Thagout, bien qu'il leur fût défendu de croire en lui2? Mais Satan veut les faire dévier bien loin de la vérité.

64. Si on leur dit : Revenez au livre descendu d'en haut et à l'apôtre, hypocrites qu'ils sont, tu les verras se détourner et s'éloigner.

65. Que feront-ils, lorsque, pour prix des œuvres de leurs propres mains, une grande calamité s'appesantira sur eux? Ils viendront vers toi, et jureront par Dieu qu'ils ne désiraient que le' bien et la concorde.

66. Dieu sait bien ce qui est au fond de leurs cœurs. Romps avec eux ; fais-leur entendre des admonitions sévères et des paroles qui pénètrent leurs âmes.

67. Nous avons envoyé des apôtres, atin qu'on leur obéît. Si ceux qui ont commis des iniquités reviennent à toi, s'ils demandent à Dieu la rémission de leurs péchés, et que le prophète intercède pour eux, ils trouveront Dieu clément et prêt à accueillir leur repentir.

68. J'en jure par ton Dieu, ils ne seront point croyants jusqu'à ce qu'ils t'aient établi juge de leurs différends. Ensuite, ne trouvant eux-mêmes rien à redire à ce que tu auras décidé, ils s'y soumettront parfaitement.

69. Si nous leur avions prescrit de se donner la mort à euxmêmes ou d'abandonner leur pays, peu d'entre eux l'auraient fait. Cependant, s'ils avaient exécuté les ordres de Dieu, cela aurait été plus profitable pour eux et plus propre à raffermir leur foi.

1 C'est-à-dire, consultez le Koran, qui est la parole de Dieu.

* Ce passage doit se rapporter à une décision de Mahomet prononcée dans un procès entre un juif et un musulman. Ce dernier, se croyant lésé, rerusa de s'j «Mtmettre, et voulut porter le différend devant un autre tribunal. Omar, plus tard calife, lui trancha la tète, et termina ainsi le débat.

70. JVous les aurions récompensés magnifiquement, el nous le, I aérions guides vers un chemin droit.

71. Ceux qui obéiront à Dieu et à l'apôtre entreront dans h société des prophètes, des justes, des martyrs, des hommes vertueux que Dieu a comblés de ses bienfaits. Quelle belle associa

72. Telle est la libéralité de Dieu. Sa science suffit à tout

73. O croyants! prenez vos précautions à la guerre, et avancez soit par détachements, soit en masse.'

74. Il y aura parmi vous tel qui se traînera lentement à votre suite. Si vous éprouvez des revers, il dira : Dieu m'a témoigné une grâce particulière, en ce que je n'ai point assisté au combat

75. S il vous arrive une faveur de Dieu, qui vous donne ki victoire, il dira (comme si aucune amitié n'existait entre vous et lui) : Plût à Dieu que j'eusse combattu avec eux! j'aurais emnorté un riche butin. *

76. Que ceux qui sacrifient la vie d'ici-bas à la vie future combattent dans la voie de Dieu; qu'ils succombent ou qu'ils soient vainqueurs, nous leur donnerons une récompense généreuse.

77. Et pourquoi ne combattriez-vous pas dans le sentier du Seigneur, quand les faibles, les femmes, les enfants, s'écrient : Seigneur, tire-nous de cette ville aux habitants oppresseurs, envoienous un défenseur de ta part, donne-nous un protecteur!

78. Les croyants combattent dans le sentier de Dieu, et les infidèles dans le chemin de Thagout. Combattez donc les suppôts de Satan, et certes les stratagèmes de- Satan seront impuissants.

79. Vous avez remarqué ceux à qui on a dit : Reposez-vous des combats pendant quelque temps ', vaquez à la prière et faites l'aumône; lorsque ensuite on leur eut ordonné de combattre, la plunart d'entre eux, craignant les hommes autant ou plus que Dieu Même, se sont écriés : Seigneur, pourquoi nous ordonnes-tu la guerre? pourquoi ne nous donnes-tu pas quelque répit jusqu'à un .temps prochain2? Réponds-leur : La jouissance de la vie d'icibas est peu de chose; la vie future est le vrai bien pour ceux qui craignent Dieu. Là on ne vous trompera pas d'un seul brin.

80. En quelque lieu que vous soyez, la mort vous atteindra; elle vous atteindrait dans des tours élevées. S'il leur arrive quelqnn bonheur, ils disent : Cela vient de Dieu. Essuient-ils quelque disgrâce, ils s'écrient : Cela vient de toi, ô Mohammed3! Dis-leur:

'Mot à mot : retirez vos mains, c'est-à-dire ne touchez à aucun travail. * C'est-à-dire, pourquoi ne prolonges-tu pas la trêve qui nous permet de vivre? 'C'est ainsi que les juifs attribuaient la cherté des vivres à Mahomet, lorsqu'il

« PrécédentContinuer »