Images de page
PDF

Tout vient de Dieu. Qu'a-t-il donc, ce peuple, qu'il est si loin 1Je comprendre?

81. S'il t'arrive quelque bien, il t'arrive de Dieu. Le mal viein de toi ». Et toi, Mohammed, nous t'avons envoyé vers les hommes avec la mission de prophète. Le témoignage de Dieu est suffisan1.

82. Celui qui obéit au Prophète obéit à Dieu. Nous ne t'avons pas envoyé pour être le gardien de ceux qui se détournent de tei.

s». Ils disent devant toi : Nous obéissons. Sortis de ta présence, la plupart d'entre eux couvent dans la nuit des desseins contraires à leurs paroles ; mais Dieu met par écrit leurs machinations. Eloigne-toi d'eux, et mets ta confiance en Dieu. I l te suffira de l'avoir pour défenseur.

84. N'examinent-ils pas attentivement le Koran? Si tout autre que Dieu en était auteur, n'y trouveraient-ils pas une foule de contradictions?

85. Reçoivent-ils une nouvelle qui leur inspire de la sécurité, ou telle autre qui les alarme, ils la divulguent aussitôt. S'ils l'annonçaient au prophète ou à leurs chefs, ceux qui désireraient la savoir l'apprendraient de la bouche de ces derniers. Si la grâce de Dieu et sa miséricorde ne veillaient sur vous, vous suivriez Satan, tous à l'exception d'un petit nombre.

86. Combats dans le sentier de Dieu, et n'impose des charges difficiles qu'à toi-même. Excite les croyants au combat. Dieu peut arrêter la violence des infidèles, il est plus fort qu'eux, et ses châtiments sont plus terribles.

87. Celui dont l'intercession aura un but louable en recueillera le fruit; celui qui intercédera dans un mauvais but en recevra sa part. Dieu observe tout.

88. Si quelqu'un vous salue, rendez-lui le salut plus honnête encore, ou au moins rendez le salut. Dieu compte tout.

89. Dieu est le seul Dieu. Il vous rassemblera au jour de la résurrection. Il n'y a point de doute là-dessus. Et qui est plus vrai dans ses paroles que Dieu?

90. Pourquoi êtes-vous divisés en deux partis au sujet des hypocrites2? Dieu les a refoulés parmi les infidèles pour prix de leur action. Voulez-vous conduire ceux que Dieu a égarés? Tu ne trouveras point de sentier pour celui que Dieu égare.

alla à Médine, ce qui s'explique fort naturellement par l'affluence des gens mu étaient à sa suite.

'Pour "oncilier ces mots avec ceux du verset précédent, les commentalejrs font observer que tout mal vient des hommes par suite de leurs péchés.

* Ceci se rapporte à ceux qui demnudèrcnt à Mahomet d'être congédiés avant d'arriver à Médine, et qui continuèrent à cheminer de journée en journée jusqu'à ce qu'Us rencontrèrent des idolâtres. Les musulmans étaient partagés d'avis. et ne savaient pas, si ces hommes devaient être regardés comme des hvprocrites et des infidèles, ou comme des fidèles qne le hasard avait jetés au milieu des inlidèles.

91. Ils ont voulu vous rendre infidèles comme eux, afin que vous soyez tous égaux. Ne formez point de liaisons avec eux jusqu'à ce qu'ils aient quitté leur pays pour la cause du Seigneur. S'ils retournent réellement et d'une manière avouée à l'infidélité, saisissez-les et mettez-les à mort partout où vous les trouverez. Ne cherchez parmi eux ni protecteur ni ami;

92. Excepté ceux qui chercheraient un asile chez vos alliés, et ceux qui sont forcés de vous faire la guerre ou de la faire à leur propre tribu. Si Dieu avait voulu, il leur aurait donné l'avantage sur vous, et ils vous combattraient sans cesse. S'ils cessent de porter les armes contre vous, et s'ils vous offrent la paix, Dieu vous défend de les attaquer. • .

93. Vous en trouverez d'autres qui chercheront à gagner également votre confiance et celle de leur nation. Chaque fois qu'ils retourneront au désordre, ils seront défaits. S'ils ne se mettent pas à l'écart, s'ils ne vous offrent pas la paix et ne s'abstiennent pas de vous combattre, saisissez-les et mettez-les à mort partout où vous les trouverez. Nous vous donnons sur eux un pouvoir absolu.

94. Pourquoi un croyant tuerait-il un autre croyant, sauf si c'est involontairement? Celui qui en tuera un involontairement sera tenu d'affranchir un esclave croyant et de payer à la famille du mort le prix du sang fixé par la loi, à moins que la famille ne fasse convertir cette somme en aumône. Pour la mort d'un croyant d'une nation ennemie, on donnera la liberté à un esclave croyant. Pour la mort d'un individu d'une nation alliée, on affranchira un esclave croyant, et on payera à la famille du mort la somme prescrite. Celui qui ne trouvera pas d'esclave à racheter jeûnera deux mois de suite. Voilà les expiations établies par Dieu le savant, le sage.

95. Celui qui tuera un croyant volontairement aura l'enfer pour récompense; il y demeurera éternellement. Dieu, irrité contre lui, le maudira et le condamnera à un supplice terrible.

96. O croyants! lorsque vous entrez en campagne pour la guerre sainte, informez-vous avec exactitude; ne dites pas à celui que vous rencontrerez et qui vous adressera le salut : Tu n'es pas un croyant; ne le dites pas par convoitise des biens accidentels de ce monde '. Dieu possède des richesses infinies. Telle a été votre conduite passée. Le ciel vous l'a pardonnée. Informez-vous donc avec exactitude avant d'agir. Dieu est instruit de toutes vos actions.

97. Les fidèles qui resteront dans leurs foyers sans y être contraints par la nécessité ne seront pas traités comme ceux qui combattront dans le sentier de Dieu, avec le sacrifice de leurs biens et de leurs personnes. Dieu a assigné à ceux-ci un rang plus élevé qu'à ceux-là; il a fait de belles promesses à tous; mais il à destiné aux combattants une récompense plus grande qu'à ceux qui restent dans leurs foyers;

98. Des degrés plus élevés auprès de lui, l'indulgence et la miséricorde. Certes Dieu est indulgent et miséricordieux.

#99. Les anges, en ôtant la vie à ceux qui avaient agi iniquement envers eux-mêmes, leur demandèrent : Qu'avez-vous fait? Ils répondirent : Nous étions les faibles de la terre 2. Les anges leur dirent : La terre de D'eu n'est-elle pas assez vaste?- Ne pouviez-vous pas, en abandonnant voire pays, chercher un asile quelque part? C'est pourquoi l'enfer sera leur demeure. Quelle détestable route que la leur!

100. Les faibles d'entre les hommes et d'entre les femmes, et les enfants incapables d'imaginer une ruse pour se soustraire à l'infidélité, ni de se diriger dans leur route, ceux-là obtiendront peut-être le pardon de Dieu, qui est indulgent et miséricordieux.

101. Celui qui abandonnera son pays pour la cause de Dieu trouvera sur la terre d'autres hommes forcés d'en faire autant, et des ressources abondantes. Pour celui qui aura quitté son pays pour embrasser la cause de Dieu, et que la mort viendra surprendre, son salaire sera à la charge de Dieu, et Dieu est indulgent et miséricordieux.

102. Quand vous entrez en campagne, il n'y aura aucun péché d'abréger vos prières, si vous craignez que les infidèles ne vous surprennent : les infidèles sont vos ennemis déclarés.

103. Lorsque tu seras au milieu de tes troupes et que tu feras

1 11 arrivait souvent que les mahomélans rencontraient dans leurs courses des hommes qu'ils ne connaissaient pas et les tuaient. Les agresseurs, pour sa disculper, disaient que c'étaient des infidèles; en n'alité, c'était pour les dépouiller, qu'ils les traitaient d'infidèles.

'Ce verset s'applique à ces Arabes qui, après avoir embrassé l'islam à la Mecque, nV-migrèrent pas lorsqu'il fallait i rnigrer pour rompre avec les idolâtres, et qui conservèrent des relations avec eux. Les anges dont il est parlé ici sont les deui anges qui examinent les morts dans leurs tonibsau1.

accomplir la prière, qu'une partie prenne les armes et prie; lorsqu'elle aura fait les adorations1, qu'elle se retire, et qu'une autre partie de l'armée, qui n'a pas encore fait la prière, lui succède. Qu'ils prennent leurs sûretés et soient sous les armes. Les infidèles voudraient bien que vous ne songeassiez pas à vos armes et à vos bagages, afln de fondre d'un seul coup sur vous. Si la pluie vous incommode, ou si vous êtes malades, ce ne sera point un péché de déposer vos armes; toutefois prenez vos sûretés. Dieu prépare aux infidèles un supplice ignominieux.

104. La prière terminée, pensez encore à Dieu, debout, assis ou couches. Aussitôt que vous vous voyez en sûreté, accomplissez la prière. La prière est pour les croyants une obligation attachée à certaines heures fixes.

105. Ne vous ralentissez point dans la poursuite des ennemis. Si vous souffrez, ils souffriront comme vous; mais vous devez espérer de Dieu'ce qu'ils ne sauraient espérer. Dieu est sage et savant.

106. Nous t'avons, ô Mohammed! envoyé le Livre contenant la vérité, afin que tu juges entre les hommes d'après ce que Dieu t'a fait connaître. N'entre point en dispute avec les perfides, et implore le pardon de Dieu. Il est indulgent et miséricordieux.

107. Ne dispute pas avec nous en faveur de ceux qui ont agi perlidement envers eux-mêmes. Dieu n'aime pas l'homme perfide et criminel.

108. Ils peuvent dérober leurs plans aux regards des hommes, mais ils ne les déroberont pas à ceux de Dieu. 11 est présent à leurs côtés, quand dans la nuit ils tiennent des discours qui lui déplaisent. Il embrasse de sa science tout ce qu'ils font.

109. Ah! vous disputez avec moi en leur faveur dans ce monde. Qui disputera avec Dieu en leur faveur au jour de la résurrection? qui sera leur patron?

110. Quiconque aura commis une mauvaise action, on aura agi iniquement envers sa propre âme, mais implorera ensuite le pardon de Dieu, le trouvera indulgent et miséricordieux.

m. Celui qui commet un péché, le commet à son détriment. Dieu est savant et sage.

11 2. Celui qui commet une faute (involontaire) ou un péché, et puis les rejette sur un homme innocent, se charge d'une calomnie et d'un péché manifeste.

1 La prière mahométane se compose de génuflexions, rifc'o, et d'adorationt, soudjoud, qui consistent a se prosterner face contre terre.

113. N'était la grâce de Dieu et sa miséricorde envers toi, une partie d'entre ceux qui avaient résolu de t'égarer auraient réussi; mais ils n'ont égaré qu'eux-mêmes et n'ont pu te nuire '. Dieu a fait descendre sur toi le Livre et la sagesse; il t'a appris ce que tu ne savais pas. La grâce de Dieu a été grande envers toi.

114. Rien de bon n'entre dans la plupart de leurs entretiens secrets. Mais celui qui recommande l'aumône ou une bonne action, ou la concorde entre les hommes, s'il le fait par le désir de plaire à Dieu, recevra certainement de nous une récompense magnifique.

ti5. Celui qui fera scission avec le prophète depuis que la vraie direction lui a apparu, celui qui suivra une autre route que celle des croyants, à celui-là nous tournerons le dos, de même qu'il nous l'a tourné à nous, et nous l'approcherons du feu de la géhenne. Quel affreux dénouement I

116. Ce que Dieu ne pardonnera pas, c'est qu'on lui associe d'autres divinités; il pardonnera tout le reste à qïii il voudra, car quiconque lui associe d'autres dieux est sur une fausse route bien. éloignée de la vraie.

117. Ils invoquent les divinités femelles plutôt que Dieu2 ; plutôt que Dieu, ils invoquent Satan le rebelle.

118. Que la malédiction de Dieu soit sur lui. Il a dit : Je m'empare d'une certaine portion de tes serviteurs ; je les égarerai, je leur inspirerai des désirs, je leur ordonnerai de couper les oreilles de certains animaux, je leur ordonnerai d'altérer la création de Dieu3. Quiconque prend Satan pour patron plutôt que Dieu, celui-là est perdu d'une perte évidente.

119. Il leur fait des promesses et leur inspire des désirs; mais Satan ne promet que pour aveugler.

120. Ceux-là auront la géhenne pour demeure, et ils ne lui trouveront point d'issue.

121. Pour ceux qui croient et pratiquent les bonnes œuvres, nous les introduirons dans les jardins arrosés de courants d'eau;

1 Ceci doit se rapporter à un Toi commis par un des fils d'un compagnon de Mahomet, Toi dont le prophète aurait voulu rejeter la culpabilité sur un juif. Mahomet était déjà sur le point de donner gain de cause a son coreligionnaire, lorsque les versets U2 et 113 lui furent révélés.

'Les Arabes adoraient Lai, Qaa et Menât, qu'ils croyaient être filles de Dieu.

1 Mahomet s'élève ici contre certaines coutumes des Arabes idolâtres. Les commentateurs pensent que par les mots : je leur ordonnerai de changer, d'altérer la création de Dieu, Mahomet a voulu condamner la castration des esclaves, les marques imprimées sur leurs visages et leurs corps, la coutume d'affiler les dents, et le crime contre nature, tant parmi les hommes que parmi les femmes.

« PrécédentContinuer »