Images de page
PDF
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors]

uelques filles dévotes se mirent sous l'Ordre de saint Dominique, & leur aggrégation fut confirmée au Chapitre géneral de l'Or

dre tenu à Florence l'année 1281. Voici la

copie de l'acte de leur réception.

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Récollets à Metz.

Les Religieux Franciscains s'étant relâchés de leur anciennc fcrveur , furent réformés vers l'an 1484. par le vénérable Pere Jean de la Priclla, qui avant que d'être Religieux Franciscain, étoit Comte de Bennolcasar en Espagne. Il prit l'habit de Religicux des mains du PapeSixte IV. en 1484 & obtint

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

863 du Pape Innocent VIII. en 1489. la pcrmission de bâtir deux Couvents de sa reforme en Espagne , sous la conduite d'un Custode, sujet au Provincial de Castille. Le Roi Henri IV. les fonda à Paris en 1 6o2. .

Ces Religieux ainsi réformés prirent le nom de Récollets , & commencerent à s'établir en France en 1 597. Ils furent introduits à Metz dans l'ancien Couvent des Cordeliers , le dix-huit Octobre 1 6o2. sous la protection du Roi Henri IV. & par la faveur de M. le Duc d'Epernon , Gouverneur de Metz. Ccs Religieux furent nommes en Espagne, Déchaux , cn Italie, Rcformes; en France, Récollets.

[ocr errors]

Minimes à Metz.

Ce fut vers le même tems & en 1 6o2 . que les Religieux Minimes furent aussi établis à Metz , par les soins du Cardinal de Guisc , Charles Duc de Lorraine , Evêque de Metz & de Strasbourg. Il leur fit de grandes libéralités , & les honora de sa protcction particuliere. / * Le Roi Henri lV. en 16o5. confirma leur établissement dans la ville de Metz. Anne d'Escars, Cardinal de Givri, Profe de l'Abbaye de saint Bénigne de Dijon , Abbe de · la même Abbaye , de celle de Barberi, de Molesme & de Pothiers en Champagne, Evêque de Lizieux, & cnfin Evêque de Metz en 1 62o. unit au Couvent des Peres Minimes de cette ville, quatre Chapclles Episcopales, du consentement du Chapitre de la Cathedrale, & à sa mort arrivcc en 1 612. il leur légua mille frans.

[ocr errors]

Jésuites à Metz. · •

En 1 5 91. l'Abbaye de sainte Croix en Bures, autrement saint Eloi, de l'Ordre dcs Prémontrés, fut supprimce par le Pape Grégoire XIV. à l'instance du Cardinal Charles de Lorraine , Evêque de Metz, & du consentcment du Roi Henri IV. & les rcvenus cn furent appliqués à la fondation d'un Collége, à quoi l'on joignit les deux premieres

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[blocks in formation]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

bourg, en 12 17. en laquelle année un nommé Philippe de Montigni lui fit une donation assez considérable , on ignore le tems précis de sa fondation , & le nom de ceux qui l'ont fondé. Il est croyable que ce furent le charités de diverses personnes pieuses, qui lui donnerent naissance. Dès l'an : 222. Conrade, Evêque de Metz, du consentement de tout le Clergé & de la Communauté de la Cité de Metz, ordonna que tous ccux qui mourroient dans l'Archiprêtrise de Metz sans nulle exception, donneroient à l'Hopital saint Nicolas le meilleur ornement de robe qu'il aura au jour de son décés ; & que moyennant cette donation, ledit Hopital demeureroit chargé de l'entretien du Pont des Morts qu'on bätissoit alors. Ce qui a été confirmc par divers Actes & Arrêts , & exécutés jusqu'aujourd'hui. Cet Hôpital est administre par des Sœurs - Grises , sous la direction des Magistrats de ladite Ville On y reçoit non-seulemcnt les malades , mais aussi les cnfans trouvés & les insensés. Quand les cnfans sont parvenus à l'âge de pouvoir travailler, on les employe à differens ouvrages selon leurs talens. Religieuses de la Visitation. Les Damcs de la Visitation fondées par saint François de Sales , furent établies à Metz

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]

Maréchal de Schonberg , Gouverneur de

Mctz, & de Martin Meurisse Evêque de Madaure, Suffragant de Metz. Les Urselines etablies en 1 649. Les Dames de la Propagation établies en I 6 I 7. - ', . Les Chanoines réguliers de saint Sauveur établis à Metz en 1735. . Les Bénédictines de Montigny, fondées par M. Madaure, Suffragant dc Metz, au village de Montigny près la ville de Metz en 1 63 5. ou I 636. Hopital de saint George. L'Hopital de saint George situé à côté & au midi de l'Abbaye de saint Vincent de Metz , fut bâti & fondé par M. George d'Aubusson, Evêque de Metz, qui en donna l'administration aux freres de la Charité institués par saint Jean de Dieu ; il le fonda & le dota en 1 685. & l'on y observe les loix de la Charité chrétienne envers les maladies , avec beaucoup d'édification & d'utilité pour le public. Séminaire de la ville de Metz. Il y a dans la ville de Metz deux Séminaires; le premier est sous la conduite dcs Peres de saint Lazare , fondé en 1 66o. & 1 661. par la Reine, mere du Roi Louis XIV. Le second fondé par M. de Coislin, Evêque de Metz, destiné pour vingt jeunes Ecclesiastiques, tant Allemands que François. Il est fondé dans le Cimetiere de la paroisse saint Simplice. En 1729. ce Prélat donna une somme de quarante mille livres pour le doter. Le nombre des Séminaristes n'étoit

d'abord que pour vingt Clercs. M. Claude

[merged small][ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »