Images de page
PDF

la tête duquel il se trouva à la prise de Mouzon en 165o. & à la bataille de Rethel où il fut fait prisonnier. En 1652. il passa en France, combattir pour le prince de Condé prés Paris,& fut blessé ensuite dans le foslé de la ville de sainte Menehoud que l'on attaquoit. Il fe trouva encore au siege de Rocroy & à celui d'Arras en 1654. & tenta en 1656. de se jetter dans Valenciennes que son frere défendoit pour le roy d'Espagne. Ilse distingua au secours de cette place de même qu'au siege de Dunquerke en mil six cens cinquanthuit où il défendit avec beaucoup de valeur la contre-escarpe, fut fait prisonnier à la défaite du prince de Ligne prés Comines, & n'obtint sa liberté qu'à la paix des Pyrennées Dans la suite il fut créé general de bataille, commanda dans la ville de Mons en A l'absence du duc d'Arschot qui en étoit gouverneur, puis fut pourvu du gouvernement de Valenciennes, & enfuite de celui de Bruxelles l'an 1675. Il mourut dans son château de Sars prés de Mons,le 22 septembre 1682.& fut enterré à Sars avec sa femme Il avoit épousé en 1659. Marie-Bonne de Harchies, dame & heritierede cette Maison, & des terres de Sars & de Fleigny, de laquelle il n'eut point d'enfans'& qui mourut le 2 I. octobre 1 688. 6. PHILIPPE-DoMINIQuE-V1cToR de Bournonville, se fit Carme déchaussé; ce fut à sa consideration que le Duc & prince de Bournonville son frere fit de grands biens aux religieux de cet ordre établis à Mons. 7. JEAN-FRANCOIS-BENJAMIN de Bournonville dont la posterité suit cy-aprés S. IV. 8. IsABELLE-MARIE de Bournonville. 9. CHRETIENNE de Bournonville, dame du palais de l'infante Isabelle. 1o. ANNE-EUGENIE de Bournonville, religieuse Carmelite à Anvers aprés avoir été chanoinesse à Mons. 11. ERNESTINE de Bournonville, dame chanoinesse à Maubeuge, puis chanoinesse reguliere de S. Augustin au couvent de Barlaymont à Bruxelles.

[ocr errors]

LEXANDRE-HYPPOLITE-BALTAZAR de Bournonville, duc & prince de l\ Bournonville, comte de Henin , baron de Caumont, seigneur de Ranchicourt, de Divion , de Mesnil, de Furnes , de Bondu, de Wasqueshal, de Tamise, &c. maréchal general des armées de l'empereur, puis de celles du roy d'Espagne, viceroy de Catalogne & de Navarre , chevalier de la toison d'or, fut élevé dés sa premiere jeunesse à Bruxelles en qualité de menin de l'infante lsabelle, qui le pourvut en 1626. d'une Compagnie d'infanterie, & en 1633. son pere l'envoya à ParIs pour y apprendre ses exercices, d'où il passa en 1637. à la cour de Savoye. L'année suivante il fut fait capitaine de cavalerie dans le regiment . du comte d'Ostfrise-Ritberg avec lequel il passa en Allemagne & se trouva en diverses occasions, comme à la prise de Creutznac en 164o. & à celle de Dorstein en 1641. Il eut la même année un regiment d'infanterie Allemande, & en 1643. le gouvernement de Ham capitale C du comté de la Marck; il y maintint les Recollets dans leur couvent, malgré les oppositions des habitans qui étoient heretiques. Pendant qu'il fortifioit cette place de maniere à ôter aux Hessiens & aux Suedois du general Konismark l'envie de l'y venir attaquer, il fut fait en 1644. gouverneur de Meppen place forte de l'évêché de Munster, & aprés la Campagne il retourna à son premier poste de Ham. L'année suivante il se signala à la seconde journée de Nordlingue, il y fit les fonctions de general de bataille, & y commandoit les troupes du cercle de Westphalie , il y reçut deux coups dans ses armes, & prit quelques drapeaux sur les ennemis : le commandement des débris de cette armée lui resta, le maréchal comte de Gelen & le duc de Holstein general de la cavallerie ayant été pris dans le combat.Peu aprés il reçut encore deux coups dans ses armes en allant reconnoître la place de Wimphen. Revenu dans son gouvernement de Ham, il donna tous ses soins les années 1646. & 1647. à conserver les places de la Frise orientale contre les entreprises du comte de Konismarck, auquel iI fit lever les sieges de Meppen & de Paderborn en 1648. La même année il secourut deux fois le general Lamboy, à Neus, & à Rhenen prés de Munster; il en fut récompenlé par la E patente de general de bataille dont il avoit fait les fonctions l'année précedente dans les cercles de Westphalie. En 1649. l'empereur Ferdinand III. le fit gentilhomme de sa chambre, & le roy d'Espagne donna ordre de le rétablir dans les biens de sa maison, que la chambre des finances de Flandres avoit confisquez fur le duc de Bournonville son pere lorsqu'il seretira des pays-bas. Aprés la paix de Munster, il retourna chez lui où il leva un regiment d'infanterie Allemande, dont il donna le commandement au vicomte de Barlin son frere, qui servit au siege de Mouzon & ailleurs. En 165o. il entra en France avec le duc de Wirtemberg pour appuyer le prince de condé, dans l'armée duquelileut le commandement de s'artillerie & de l'infanterie d'Espagne, il se trouva ensuite en diverses occasions, aux sieges de Rethel & de

[graphic]

Rocroy, où il reçut une violente contusion, & eut son chapeau percéd'une balle de monsquêt qui lui effleura l'oreille. Il courut de grands risques au siege d'Arras en 1654. & lorsque les Françoiseurent forcé les lignes, il fut le dernier qui sortit de la tranchée & se retira en bon -ordre à Cambray. L'année suivante il deffendit la ville de Condé pendant quatre mois, & ne ·rendit cette place que par ordre de l'Archiduc Leopold. Il soutint le siege de Valenciennes trente-unjours, & donnale temps à Dom Juan d'Autriche & au prince de Condé de le venir dégager Le roy d'Espagne le créa prince de Bournonville, & attacha ce titre à sa terre de Bug· henhout en Brabant par lettres données à Madrid le 12. juillet 1658. rapportées par Chry·stin, p. 17I. & suiv. Il servit depuis en qualité de gouverneur general d'Artois Et Charles II. royd'Espagne le qualifie tres-cher & feal cousin dans ses lettres patentes de gouverneur & capitaine general du pays d'Artois du 2 1. may 1666. La paix des Pyrennées donna lieu au prince ·de Bournonville de passer en France en 166o. où le roy lui accorda les honneurs du Louvre conjointement avec son frere cadet qui en jouisloit depuis quelques années. La guerre recommença en 1667. & l'obligea de résider dans son gouvernement ou aux environs de l'Artois, d'où il enleva plusieurs convois à l'armée de France. Il fut appellé à Bruxelles en 1672. pour les nouvelles fortifications que l'on y fit, & il eut le commandement des troupes qui y étoient, peu aprésil eut ordre de passer en Allemagne au secours de l'empereur,& ily fut créé marêchal general de l'armée de l'empire, dont il fit les fonctions du côté de Paderborn avec #'électeur de Brandebourg, il les continua l'an 1673 en Allemagne sous les ordres du comte de Montecuculli, generalissime de l'armée, & en fon absence, il contribua beaucoup par sa conduite à la prise de Bonne dont il avoit conseillé le siége. La même année il fut fait gentilhomme de la chambre de l'empereur Leopold & nommé chevalier de la Toison d'or, dont il ne reçut le collier qu'en 1675. des mains du comte de Montecuculli : en 674. il empêcha les Francois de faire le siege de Limbourg, puis étant rapellé dans le Palatinat, il ramassa les débris de l'armée imperiale que le marêchal de Turenne avoit défaite à Sintzeim, & ayant passé le Rhin sur le pent de Strasbourg, il se trouva aux combats de Ladembourg , d'Ensheim, & à celui de Turckeim prés Colmar, qui se donna le 8. Janvier 1675. L'année suivante le roy d'Espagne le fit passer en Catalogne pour y servir en qualité de mestre de campgeneral & de conseiller du conseil suprême de la guerre. La revolution arrivée en Sicile, obligea le roy d'Espagne d'envoyer le duc & prince de Bournonville en ce royaume pour ycommander son armée, il y arriva en mil six cent septante-sept & d'abord il surprit la forteresse de la Mole, & s'empara d'autres postes voisins de Messine, ce qui obligea peu aprés cette capitale à rentrer sous l'obéislance de son souverain : il eut ensuite la vice-royauté de Catalogne, jointe à la charge de capitaine general des troupes dans cette province; enfin il fut nommé viceroy & capitaine general de Navarre, & mourut à Pampelune le 2o. aoust 169o. Son cœur fut inhumé dans l'église des Carmes de la même ville, & son corps transporté à Bruxelles, où il fut enterré dans la sepulture des ducs & princes de Bournonville, qui est dans l'église des Carmes dechaussés. Il étoit trés habile dans les mathematiques, dans la connoissance des médailles & de l'histoire, & dans plusieurs autres sciences; le roy d'Espagne le qualifieson trés-cher & feal cousin dans les lettres patentes du 1. septembre 1689. par lesquelles il érige à sa priere la seigneurie de Sars en marquisat, en faveur de Wolfang de Bournonville, baron de Capres, fils de François-Benjamin marquis de Bournonville. Femme, jEANNE-ERNESTINE-FRANCOISE princesse d'Aremberg, troisiéme fille de Philippe- Charles prince d'Aremberg, duc d'Arschot,& de Claire-Isabelle de Barlaimont s2 seconde semme, fut mariée le 14. may 1656. mourut en couches le 1o. octobre 1663. & fut enterrée dans la même sepulture des ducs & princes de Bournonville dans l'église des Carmes dechaussés de Bruxelles. I. ALExANDRE-ERNEsT-FRANçoIs de Bournonville, mort le 25. novembre 1658. âgé de six mois. 2.A LExANDRE-CHARLEs-FRANçois de Bournonville, né le 2. avril 1659. mourut au mois de septembre 166o. 3.ALEXANDRE-ALBERT-FRANCOIS-BARTHELEMY, prince de Bournonville, qui suit. - 4. ANNE-MARIE-FRANçoise de Bournonville, née le 8. Fevrier 1657. épousa en 1672. Philippe-Emmanuel-Ferdinand-François de Croy, Comte de Solre grand veneur hereditaire de Haynaut, lieutenant general des armées du roy, chevalier de ses ordres, fils aîné de Philippe-Emmanuet-Antoine-Ambroisc de Croy, comte de Solre, chevalier de la toison d'or, & d'Isabelle-Claire de Gand-Villain. Voyez ci-devant page 658. 5. Isa B ELLE-THEREsE de Bournonville, née le 2o. may 166o. fut d'abord chanoinesse à Mons, & épousa en 1678. Philippe d'Ognies, comte de Coupignies, mestre de camp · d'un regiment Walon, chevalier de l'ordre de la toison d'or. · 6 MARIE-FRANçoIsE de Bournonville, née le 2o. septembre 1663. chanoinesse à Maubeuge

C

[ocr errors]

- p. 62. - , X IX. • -" - LEXANDRE - ALBERT-FRANCOIS-BARTHELEMY, duè & prince de

\ Bournonville, comte de Henin, marquis de Risbourg, vicomte & baron de Barlin, baron de Caumont, seigneur de Tamise, de S. Gilles, de Begles, d'Haravesne, de Lezin, du Bois-Bernard , de Hacheville, de Svewick, de S. Amand, de Baslerode, de DiB vion, de Ranchicourt, de Mesnil, de Noyelles, de Rouy, de Gouy, de Rebreuves, de Bondu, de Wasquesal & de Furnes, nâquit à Bruxelles le 16. avril 1662. fut envoyé en $ France à l'âge de 9. ans pour y être élevé auprés d'Ambroise, duc de Bournonville son oncle, fut fait guidon de la compagnie des Gendarmes de la garde en 1682. dont il devint ensuite sous lieutenant & marêchal de camp des armées du roy ; il servit en 1683. aux sieges de 1 Courtray, en 1688. à celui de Philisbourg en qualité de volontaire, en 1691. au siege de | Mons, & ensuite au combat de Leuze, où il se distingua : en 1692. au siége de Namur & à la bataille de Steinquerke, & en 1693. à la bataille de Nerwinde, où il reçut deux coups de Mousquet , l'un qui lui perça le poignet, & l'autre qui lui passa au travers du corps & eut son cheval tué sous lui. Le roy le qualifie trés-cher & bien amé cousin dans plusieurs lettres & commissions des 4. may 1692. 15.juin 17c 1.2 1. avril 1o72. & 12. avril 17o3. La guerre ayant recommencé en 17o I. il se trouva à toutes les campagnes jusqu'à sa mort : étant tombé malade à l'armée campée à Genap & Soignies, l'électeur de Baviere le pressa de se faire porter chez lui, mais ayant appris que l'armée faisoit un mouvement & qu'il y avoit apparence d un combat, il voulut rejoindre malgré l'état où sa maladie l'avoit reduit , dés qu'il fut arrivé, il monta à eheval où il resta tout le jour & une partie de la nuit à la tête de sa troupe, ce qui irrita si fort son mal, que l'on fut obligé de le reporter le lendemain à Bruxelles, où il mourut six jours aprés, le 3. septembre 17o5. & y fut enterré dans l'église des Carmes déchaussés dans la sepulture des ducs & princes de Bournonville. Il avoit fait son testament olographe à Paris dés le 4. mai précedent, auquel il fit quelques changemens par ses codiciles des 2o. 3o. & 3 I. aoust suivant. Ilavoit beaucoup de pieté & de religion, & étoit sçavant dans la connoissance des médailles & trés curieux des antiquitez. Femme, CHARLOTTE-VICTOIRE d'Àlbert de Luynes, fille de Louis-Charles d'Albert, duc de Luynes, pair de France, chevalier des ordres du roy, & d'Anne de Rohan de Montbazon, sa seconde femme, fut mariée le 29. aoust 1682. & mourut en couches le 22. may 17o1. Voyez tome IV. de cette histoire, page 268. I. ALExANDRE-Louis de Bournonville, né le 16. avril 1683. mourut le 8. mars 1684. 2.ANNE-CHARLEs de Bournonville, né le 1. decembre 1684. mourut le 21. decembre - I'686, D 3. PHILIPPE-ALEXANDRE duc & prince de Bournonville, qui suit. D 4.ANcELiQUE-VicToIRE de Bournonville, née le 23. janvier 1686. épousa le 5.janvier 17o6.Jean-Baptiste de Durfort, duc de Duras, lieutenant general des armées du roy & commandant en la haute & basse Guyenne, second fils de Jacques-Henry de Durfort, duc de Duras, marêchal de France, chevalier des ordres du roy, & de Marguerite-Felicè de Levis-Ventadour. Voyez ci-devant,#page 739. 5. PHILIBERTE-HERcULE de Bournonville, née le 15. novembre 1695. mourut au mois d'aoust 1696. 6. DELPHINE-VrcToIRE de Bournonville, née le 23. decembre 1696. fut mariée le 14: mars 172o à Victor-Alexandre, marquis de Mailly, colonel d'un regiment d'infanterie, fils puîné de René marquis de Mailly, & d'Amne-Marie-Madelaine-Louise de Mailly.

[ocr errors]

sans posterité. - - - -
Femme, CATERINE-CHARLOTTE-THERESE de Gramont, fille d'Antoine V.

du nom, duc de Gramont, pair & marêchal de France, & de Marie-Christine de Noaillcs ,
Tome V. - * D Io

[graphic]

fut mariée le 27. mars 1719. & a épousé en secondes nôces le 26. mars 1727.Jacques-Louis de Rouvroy de S. Simon, duc de S. Simon, pair de France, fils de Louis, duc de S. Simon, pair de France, & de Geneviéve-Françoise de Durfort-Lorges. Voyez tome IV. de cette histore,

page 618.

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

EAN - FRANCOIS-BENJAMIN de Bournonville, marquis de Bournonville & de

Risbourg, baron de Capres, chevalier de l'ordre de S. Jacques , fils puîné d'ALEXANDRE I. duc de Bournonville, & d'ANNE de Melun mentionnez ci-devant p. 838. servit d'abord en qualité de capitaine d'infanterie dans le regiment commandé par le vicomte de Barlin son frere, & se trouva en 165o. au siege de Mouzon & à la Bataille de Rethel, où il reçut deux blessures & fut fait prisonnier n'ayant encore que 16. ans. Il assista en 1653. au siege de Rocroy avec ses deux freres, & à celui d'Arras en 1654. il étoit alors capitaine de cuirassiers, & dans l'attaque des lignes il fit prisonnier un capitaine François. Aprés la mort de son pere il fut fait capitaine des anciennes compagnies d'hommes d'armes, il passa ensuite en Catalogne à la tête d'un regiment Walon , dont il étoit mestre de camp & fut depuis colonel d un regiment d'infanterie haut Allemand en Flandres, & fait gouverneur de la ville de Lierre par lettres du roy d'Espagne du 14 avril 1681. & sergent general de bataille, ensuite gouverneur & grand bailly d'Oudenarde, & enfin lieutenant general des armées du roy d'Espagne , par lettres du 5. octobre 1695. il mourut le 16. avril 1718. à Namur, où il est enterré dans l'église des Carmes dechaussés.

I. Femme, DONA-MARIE de Perapertusa-Vila-de-Manii & Cruylles, fille aînée & heritiere de N de Perapertusa, vicomte de Joch, d'une ancienne maison qui est une des neuf baronies de Catalogne. Elle fut mariée en Catalogne & mour ut l'an 166o.

Dom FRANCOIS-ANTOINE-GALDERIC-IGNACE de Bournonville marqui

de la Roupit , qui suit. - 4

II. Femme, MARIE-FERDINANDE de Noircarmes de Sainte Aldegonde, elle avoit été chanoinesse de Sainte Gertrude à Nivelle& étoit fille de François-Lamoral comte de Noircarmes, & de Sainte Aldegonde & d'Agnes de Davre, dame de Miremont &c. heritiere de cette maison. Maximilien comte de Noircarmes & de Sainte Aldegonde pere de François Lamoral, étoit chevalierde la Toison d'or, chef des finances du roi d'Espagne aux pays bas, gouverneur general du pais & comté d'Artois. Marie Ferdinande mourut à Oudenarde où cst enterréedans l'église des Recolets.

[graphic]

1. WOLFANG de Bournonville, marquis de Bournonville & de Sars, rapporté cyA aprés S. V. - - - 2. MICHEL-JosEPH de Bournonville, duc de Bournonville, baron de Capres, chevalier de l'ordre de la Toison d'or, gentilhomme de la chambre en exercice de S. M. Cath. Philippe V. capitaine general de ses armées, capitaine de sa Compagnie Flamande des gardes du corps. Il a commencé a servir en Flandres en qualité de capitaine de cavalerie, puis fut fait colonel d'infanterie & brigadier des armées en 17o1. & inspecteur general de l'infanterie. En 17o4. il fut fait marêchal de camp, & capitaine de la À compagnie des gardes royales des hallebardiers en Flandres , le 3 I. octobre 17o6. il fut fait lieutenant general des armées, & y a servi en cette qualité avec distinction dans les fonctions qu'il y a eües; en 17o9. le roy le créa chevalier de l'ordre de la ToiB son d'or, dont il reçut le colier des mains de l'electeur de Baviere à Compiegne par procuration de S. M. Cath. L'année 171o. il passa en Espagne, où il a continué a servir & fait les campagnes avec distinction en qualité de lieutenant general, en 1712. il fut nommé gouverneur de Gironne, & commandant des Vigueries de ce district & de Campredon, en 1715. au mois d'octobre il fut créé grand-d'Espagne de la premiere classe avec la dénomination de duc de Bournonville , en 17 18. il fut fait commandant general de la vieille Castille, puis fait capitaine de la compagnie Flamande des gardes du corps , dont il presta serment entre les mains du roy , le 16.juin 172o. il fut nommé gentilhomme de la chambre en 1722. ayant merité l'honneur de la confiance de S. M. Cath. par son zele & par ses services dans plusieurs commissions importantes dont ill'a chargé. Depuis S. M. Cath. l'envoya son ambassadeur extraordinaire & plenipotentiaire auprés de l'empereur au mois d'aoust 1726. & il fut nommé en 1727.le premier des trois plenipotentiaires du roy d'Espagne G au congrès de Soissons, & fait capitaine general de ses armées au mois de mars 1729. 3. CLAUDE de Bournonville dit le chevalier de Bournonville, colonel d'un regiment d'infanterie Walonne & brigadier des armées du roy d'Espagne, lequel en confideration de ses services l'avoit nommé marêchal de camp de ses armées , mais il mourut avant de prendre possession de cette charge à Messine le 6.juillet 1719. 4. MARIE-BoNNE de Bournonville, n'est point mariée & vit en 173o.

[ocr errors]

OM FRANCOIS-ANTOINE.GALDERIC-IGNACE de Bournonville, marquis de la Roupit, baron de Robollet , vicomte de Joch, seigneur de Perelles, D de Bertrand , de Ville de Magne , de Cruylles & de Perapertusa , gentilhomme de la chambre des rois d'Espagne Charles II. & Philippe V. chevalier de l'ordre de S. Jacques, nâquit le 26. juin 166o. fit sa premiere campagne dans la cavalerie de Catalogne , fut ensuite capitaine de cavalerie en Sicile, & capitaine des gardes cuirassiers du duc de Bournonville son oncle viceroy de Catalogne. Femme , DONA-EMMANUELLE de Eril, Baronne d'Orcau. 1. Dom FRANCOIS-SAVADORde Bournonville, vicomte de Joch, qui suit. 2. Dom JosEPH de Bournonville, colonel de cavalerie au service de S. M. Cath. actuellement vivant. 3. Dom SALvADoR de Bournonville, colonel de cavalerie au service du roy d'Espagne, exempt de la compagnie Flamande de ses gardes du corps en 173o. E 4. Dom IGNAcE de Bournonville, mourut en 1726. étant colonel de cavalerie, & aussi exempt de la compagnie Flamande des gardes du corps de S. M. Cath. 5. MARIE-IGNAce de Bournonville, mariée à N. comte de Robles, marquis de Villanant , mourut en 17o5. 6. & 7. EULALIE & ANNE de Bournonville & Eril.

[ocr errors]

om FRANCOIS-SALVADOR de Bournonville, vicomte de Joch, baron d'Orcau, D† de la Roupit, seigneur des terres & seigneuries que posledoit feu son pere comme il est dit cy-dessus. Femme, Dona MARIE - MARTINE Funes de Villapande-Arino-Sans de Latras, fille de N. comte de Atares & de Villar.

[graphic]
« PrécédentContinuer »