Images de page
PDF

Na 55 ' souvenir ENCYCLOPÉDIE POÉTIQUE.

TOME VII.e

D E L' IMPRIMERIE DE CORDIER.

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]
[graphic]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

LA Poésie, audacieuse dans l'ode, riante et délicate dans la chanson, emploie dans l'apologue des couleurs simples et naturelles ; dans l'églogue, des couleurs fraîches et moël- leuses ; dans la satire, des couleurs vives et * tranchantes; dans l'élégie, des couleurs som· bres et rembrunies; mais dans l'Epître, tour : 3 à tour instructive, pathétique, noble, enjouée, elle change de ton selon les sujets. # Veut-elle plaire à l'imagination, son coloris , , est vif, éclatant, animé; peint-elle un senti' a ment , son style devient tendre , gracieux ; , quand elle parle à la Raison, elle en prend le | langage; et quand elle s'adresse à l'aimable | Enjouement, elle en saisit toute la frivolité. On compte plusieurs genres d'Epitres ; mais on les réduit à quatre dans notre langue : 1.° l'Epître didactique ; 2.° l'Epître morale ou philosophique ; 3.° l'Epître familière ou galante; 4.° l'Epître légère ou badine. Epîtres. 1

« PrécédentContinuer »