Images de page
PDF
ePub

· La seconde de ces pièces avait été découverte il y a deux ans environ; les trois autres ne l'ont été que récemment. Un plus grand nombre sans doute ne nous sera pas parvenu.

(3) Sur différentes éditions dELOMIRE HYPOCO NDRE, comédie (Voir pag. 250).

Les exemplaires de l'édition de cette comédie satirique , Paris, 1670, in-12, que nous connaissions, étaient sans figure. M. de Soleinne, dont la vaste collection dramatique est le fruit des recherches les plus infatigables et les mieux dirigées, a eu l'extrême complaisance de nous en communiquer un orné d'une gravure qui représente Molière répétant dans un miroir toutes les mines que Scaramouche fait devant lui. On lit au bas : Scaramouche enseignant ; Élomire étudiant. Qualis erit, tanto docente magistro? Cette épigraphe est une autorité de plus (si l'on peut appeler autorité l'assertion d'un ennemi) en faveur de la trádition dont nous avons parlé, pag. 13, et pag. 340, Note 16.

Le même bibliophile dont l'obligeance égale les richesses littéraires, nous a aussi fait voir une édition de cette pièce de 1672, suivant la copie imprimée (Hollande), portant le titre d'Elomire, c'est-à-dire Molière hypocondre, ou les Médecins viengé', comédie. .

Elle est suivie d'un avis, au lecteur, dans lequel on

teurs, ne fit pas imprimer sa pièce ; ces 500 livres lui furent données sans doute à titre de dédommagement.

annonce que l'auteur de cette pièce en avait composé une seconde contre Molière ; mais que celuici parvint d'abord à gagner le libraire, et ensuite à faire supprimer l'ouvrage par arrêt du Parlement. Chacun sait quelle foi on doit ajouter aux faits avancés par les éditeurs de Hollande.

(4) Sur Geneviève Béjart , conrue sous le nom de MA

DEMOISELLE HervÉ, belle-soeur de Molière. (Voir page, 247, note 25.)

Cette actrice étant si peu connue , que son nom a échappé aux recherches de plusieurs historiens du théâtre, nous croyons devoir consigner ici quelques renseignemens nouvellement recueillis qui lui sont relatifs.

Elle épousa , le 27 novembre 1664, à la paroisse Saint-Germain-l'Auxerrois, Léonard de Lomenye; on donne , dans l'acte de mariage à son père, Joseph Béjart, la qualité de procureur au Chastelet de Paris. Il la prend aussi dans l'acte de baptême de la fille de Molière.

Devenue veuve, Geneviève Béjart se remaria à la même paroisse, le 19 septembre 1672, à l'âge de quarante ans, avec Jean-Baptiste Aubry, âgé de trente-six ans, paveur ordinaire des bâtimens du

Roi.

(5) Sur l'acteur La Grange. On ignore également les particularités de la vie de La Grange, que Molière honora de son amitié et qui

fut le premier éditeur de ses çuvres. Nous avons sous les yeux son acte de décès, que nous devons , comme les renseignemens de la note précédente, à M. Beffara. Il mourut le 1er mars 1692, rue de Bussy, sur la paroisse Saint-André-des-Arcs. Cette date n'est pas sans intérêt , puisqu'elle fait connaitre l'époque à laquelle furent perdus tous les manuscrits de Molière dont La Grange était dépositaire, ainsi que nous l'avons déja dit (p. 197).

(6) Sur l'affaire de Lulli contre Guichard. Nous avons dit, p. 187, que nous ignorions quelle était l'affaire horrible et criminelle, que Lulli , selon Bret, eut à soutenir contre Guichard. Nous nous sommes assuré que ce procès ne pouvait être honteux ou horrible que pour son adversaire. Lulli l'accusait d'avoir formé le projet de le faire empoisonner avec du tabac mêlé d'arsenic, par un nommé Aubry. Guichard fut condamné, par une sentence du Châtelet, du 17 septembre 1676, à faire réparation, à une amende et à des dommages intérêts envers Lulli. Guichard appela de cet arrêt au Parlement; le jugement de cette cour souveraine fut prononcé le 12 avril 1677. On en ignore les dispositions. (Voir la Requête servant de factum pour Guichard contre Lulli et Aubry , et M. le procureur-général du Parlement , Recueil n° 5498 A, de la Bibliothèque du Roi.)

FIN.

ERRATA.

TEXTE. Pages. dignes. 14 3 Après dans le jeu de paume de la Croix-Blanche, ajoutez rae de

Bussy. 29 19 Au lieu de qu'il crut devoir refuser cette place , lisez que Molière

crut devoir, etc.. . 96 16 Dans quelques exemplaires , après le mot Marpharius, le renvoi

de note (20) est oublié. 113 4 Au lieu de On avait beau le tirer de dedans le Palais - Royal. Rien

n'avançait , ponctuez ainsi, On avait beau le tirer de dedans le

Palais-Royal, rien n'avancait. 129 7 Au lieu de Molière qui avait invité son ami, lisez Molière qui

avait écouté son ami. Ibid. 24 Au lieu de la tempérament, lisez le tempé rament. 172 18 Au lieu de Cette pièce fit grand bruit EUT ET grand succès à Pa

ris, lisez cette pièce fit grand bruit ET EUT grand succès à Paris. 316 26 Au lieu de Bientôt aussi ils payèrent un autre tribut , lisez , Neuf

ans auparavant ils avaient payé un autre tribut. 318 3 Au lieu de conseiller référendaire à la Cour des Comptes, lisez

conseiller référendaire en la Chancellerie du Palais.

NOTES.

349 Au lieu de d'une comédie une de province, lisez d'une comédienne

de province. Ibid. 15 Au lieu de sur le passage du RKÔNE, lisez sur le passage du RAÔNE. 366 21 Au lieu de Il se vit successivement applaudir, lisez Il se FIT SUC

cessivement applaudir. 374 15 Au lieu de que nous aurons OCCA-de citer, lisez que nous aurons

OCCASION de citer. 376 not. 2 Cette note appartient à la page précédente. 384 6 Le renvoi de la note (29) est oublié au commencement de cette i ligne.

,P .. . 388 16 Au lieu de Mais Louis Racine a dit, etc., lisez Car Louis Racine

a dit, etc. 415 18 Au lieu de PRÉMISE , lisez Méprise: .

TABLE DES MATIÈRES

RENFERMÉES DANS L'HISTOIRE DE LA VIE ET DES

OUVRAGES DE MOLIÈRE.

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

1636 14
1636 14 Il entre au collége.
à' à Ses condisciples.

Ibid.
1641 19

Il suit le Roi à Narbonne en qualité de valet-de-chambre sur-
à à vivancier.
1645 23 Il étudie le droit.

Il se met à la tête d'une troupe de comédiens bourgeois, ap-

pelée lIllustre Théâtre.
Il prend le nom de Molière.
Tentatives de sa famille pour l'arracher au théâtre.
Il semble se repentir d'avoir pris ce parti.
Il détourne un jeune homme de l'imiter.
Détails sur la troupe de lIllustre Théâtre.
Naissance d'Armande Béjart, depuis sa femme.
Les troubles de la Régence forcent sa troupe de courir la

province.
1646 24 Il fait jouer une tragédie de lui à Bordeaux.

22
à à De retour à Paris il est bien accueilli par le prince de Conti. 23
1653 31
1653 31 Il part pour Lyon avec sa troupe.

Ibid.
Il y fait jouer l'ETOURDI.
Ses liaisons avec Madeleine Béjart.
Il adresse ses voeux à mademoiselle Du Parc, et en est rebuté. 25

ce parti.

Ibid.

24

« PrécédentContinuer »