Images de page
PDF
ePub
[merged small][graphic][subsumed][subsumed]
[ocr errors][merged small]

Bruxelles. — Imp. de E. Guyot, rue de Schaerbeek, 12

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

BRUXELLES
MELINE, CANS ET COMPAGNIE, ÉDITEURS

BOULEVARD DE WATERLOO, 35

1859

CHAPITRE SEIZIÈME

FAUSSE ALERTE

[ocr errors]

Réponse à des reproches insensés. Appréciation historique de la

journée du 17 mars. - Ce que le Gouvernement avait à faire. – Ce qu'il a fait. Avec quoi il l'a fait. — Impression produite, par le 17 mars, sur les membres de la majorité du Conseil, et particulièrement sur M. de Lamartine.. Manifestation du 16 avril. Ses causes et son caractère. Elle est présentée, à l'avance, comme un complot communiste dirigé par MM. Cabet et Blanqui. Absurdité de cette fable. - Répudiation de tous moyens violents par M. Cabet.-M. Blanqui en suspicion, alors, auprès de son propre parti. L'hôtel de ville est mis, néanmoins, en état de défense. M. Ledru-Rollin, circonvenu, fait battre le rappel de la garde nationale. Inanité du complot ultérieurement prouvée par une enquête judiciaire. — Bruits inquiétants semés par les alarmistes. Arrivée des corporations sur la place de Grève. Leur indignation en voyant cette place hérissée de balonnettes. Mon discours aux délégués. Défilé des corporations entre les rangs de la garde nationale. Role que joue, dans cette journée, une police occulte. - Protestation des délégués contre les odieux soupçons auxquels leur démarche avait donné lieu. Attitude du Gouvernement provisoire après le 16 avril. - Entrevue secrète de M. de Lamartine avec M. Blanqui, la veille de la manifestation.

Dans un livre publié sous ce titre : Confessions d'un Révolutionnaire, espèce de tour de Babel où il lui a sufi d'une seule RÉVÉLAT. HIST. T. II.

1

« PrécédentContinuer »