Images de page
PDF
ePub
[blocks in formation]
[blocks in formation]

ORDONNANCE

sur les Visites d'église pour les Paroisses évangéliques-réformées du canton de Berne.

Conf. le règlement ecclésiastique du 20 sept. 1824.

LE CONSEIL-EXÉCUTIF DU CANTON DE BERNE,

Voulant, d'une part, mettre l'ancienne institution des visites d'église, dont les bienfaits sont constatés par l'expérience, en harmonie avec les principes de la loi sur l'organisation du Synode ecclésiastique en date du 19 janvier 1852, et, de l'autre, la rendre plus propre à atteindre son but;

Sur le rapport du Synode cantonal et de la Direction des cultes,

ARRÊTE:

Art. 1er Toutes les paroisses évangéliques-réformées du canton seront soumises tous les deux ans à une visite ordinaire ou inspection locale, à laquelle il sera procédé par des délégués de l'Eglise, dans le but de constater leur état religieux, moral et spirituel.

Art. 2. Cette visite sera faite, au nom des synodes d'arrondissement, par un pasteur et un délégué de paroisse.

Art. 3. A cet effet, chaque synode d'arrondissement nommera librement dans son sein, à la majorité absolue des suffrages, deux visiteurs, l'un délégué de paroisse, l'autre pasteur, pour chaque nombre de deux à quatre paroisses que contient l'arrondissement. Ces visiteurs promettront immédiatement, entre les mains du doyen, de s'acquitter de leur mandat fidèlement, sans

4 mars 1854.

4 mars

1854.

acception de personnes, uniquement en vue de la crainte du Seigneur, à teneur de l'affirmation solennelle ou du serment qu'ils ont prêté.

Art. 4. Le collége des visiteurs est présidé par le doyen et a pour secrétaire le secrétaire du synode d'arrondissement. Il détermine quelles sont les paroisses qui doivent être visitées les années paires et les années impaires. Il répartit les visites entre ses membres suivant qu'il le juge à propos, et de telle sorte qu'en règle générale chaque membre, accompagné d'un de ses collègues, visite annuellement la moitié de sa circonscription de deux à quatre paroisses (art. 2). Aucun d'entre eux cependant ne visitera sa propre paroisse ou une paroisse dont le pasteur soit son parent au troisième degré ou à un degré plus rapproché. Les visites réciproques sont interdites.

Dans les cas d'empêchement, les visiteurs pourront se faire remplacer, savoir: les pasteurs par d'autres pasteurs, et les délégués de paroisse par d'autres délégués; ils devront toutefois en informer le doyen, et, si possible, obtenir son consentement.

Art. 5. La visite ordinaire aura toujours lieu entre le Nouvel an et l'Ascension, si possible un dimanche qui aura été fixé de concert par les intéressés. Tous les paroissiens, et notamment les préposés communaux et les régents, seront invités en chaire, le dimanche précédent, à y assister.

Les anciens d'église sont tenus, sous la foi de leur promesse solennelle, de' se trouver à la visite; en cas d'absence sans excuse légitime, ils seront dénoncés au doyen, qui leur administrera une sévère admonition.

Art. 6. Avant chaque visite, le conseil paroissial (consistoire) ouvrira une délibération sur les objets suivants :

1. L'état de la paroisse sous le rapport des doctrines.
religieuses et de la foi;

2. L'assiduité des paroissiens aux exercices du culte
et la manière en laquelle ils y participent;
3. L'état moral de la paroisse, les symptômes mo-
raux qui s'y manifestent, tant en bien qu'en mal,
ainsi que leurs causes et leurs conséquences;
4. Le maintien de la discipline et de l'ordre, de la
célébration du dimanche, de la police des au-
berges, etc.;

5. L'éducation de la jeunesse, tant au sein des familles que dans les écoles, et l'esprit religieux qui règne au sein de celles-ci.

La discussion du conseil paroissial portera également sur la manière dont le pasteur ou les ecclésiastiques de la paroisse s'acquittent des fonctions de leur ministère, sous le rapport de la prédication, de la charge d'âmes, de l'instruction de la jeunesse etc., ainsi que sur leur conduite, conformément à l'art. 10 ci-après.

Art. 7. Le pasteur fera aussi, sur les points mentionnés aux chiffres 5 à 6 de l'art. 6, un rapport écrit, où il énoncera en même temps son opinion sur la conduite religieuse et morale des préposés communaux et notamment des anciens, ainsi que sur la manière dont ils remplissent leurs devoirs. Ce rapport sera remis aux visiteurs en temps opportun et avant la visite.

Le pasteur rédigera ce rapport, même dans les années où la visite ordinaire n'aura pas lieu; il le communiquera aux visiteurs, qui le transmettront au doyen. Art. 8. La cérémonie de la visite aura lieu à l'église. Elle commencera par un service divin et par un sermon que fera le pasteur du lieu ou l'ecclésiastique qui le visite. Ce dernier ouvrira ensuite par une allocution convenable et dirigera, de concert avec l'autre

4 mars

1854.

« PrécédentContinuer »