Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres
" Quoi ! pour toujours vous me fuyez, Tendresse, illusion, folie, Dons du ciel qui me consoliez Des amertumes de la vie ! On meurt deux fois, je le vois bien : Cesser d'aimer et d'être aimable, C'est une mort insupportable ; Cesser de vivre, ce n'est rien. "
Petite encyclopédie poétique; ou, Choix de poésies dans tous les genres - Page 305
1805
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les poëtes franc̜ais: recueil des chefs-d'oeuvre de la poésie ..., Volume 3

Eugène Crépet - 1861
...moments : Qu'il en soit un pour la sagesse. Quoi ! pour toujours vous me fuyez, Tendresse , illusion , folie , Dons du ciel , qui me consoliez Des amertumes...déplorais la perte Des erreurs de mes premiers ans; III. Et mon âme, aux désirs ouverte, Regrettait ses égarements. Du ciel alors daignant descendre...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Oeuvres complètes de Voltaire: Correspondance

Voltaire - 1861
...prend par la main, M'avertit que je me retire. Quoi ! pour toujours vous me fuyez, Tendresse, illusion, folie, Dons du ciel, qui me consoliez Des amertumes de la vie ! Que le matin touche à la nuit! Je n'eus qu'une heure; elle est finie. Nous passons; la race qui...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le dernier volume des œuvres de Voltaire: Contes. Comédie.--Pensées ...

Voltaire, Jules Gabriel Janin - 1862 - 436 pages
...moments, Qu'il en soit un pour la sagesse. Quoi! pour toujours vous me fuyez, Tendresse, illusion , folie : Dons du ciel qui me consoliez Des amertumes de la vie? * Voltairc parle, clans sa correspondance, sans daigner les citer, de mauvais bouts-rimes de quelque...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le vrai Voltaire: l'homme et le penseur

Edouard de Pompery - 1867 - 489 pages
...moments, Qu'il en soit un pour la sagesse. Quoi I pour toujours vous me fuyez, Tendresse, illusion, folie, Dons du ciel qui me consoliez Des amertumes...mort insupportable; Cesser de vivre, ce n'est rien. Du ciel alors daignant descendre, L'amitié vint à mon secours, Elle était peut-être aussi tendre,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

L'amour, les femmes et le mariage: historiettes, pensées et réflexions ...

Gustave Sandré - 1867 - 591 pages
...moments ; Qu'il en soit un pour la sagesse. Quoi, pour toujours vous me fuyez, Tendresse, illusion, folie, Dons du ciel, qui me consoliez Des amertumes...une mort insupportable ; Cesser de vivre ce n'est rieu. Ainsi je déplorais la perte Des plaisirs de mes premiers ans, Et mon âme, aux désirs ouverte,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Tagebücher, Volume 11

Karl August Varnhagen von Ense - 1869
...er fei »on tëraêmuS. <3»äterl)in fagte mir ißödl), er fei aué bem ïerentianuè U)îaurué. „On meurt deux fois, je le vois bien; Cesser d'aimer et d'être aimable Est une mort insupportable, Cesser de vivre ce n'est rien. 327 ©ôniitng, ben 20. 920t)ember T854....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Lettres choisies de Voltaire: précédées d'une notice et ..., Volume 6

Voltaire - 1872 - 621 pages
...moments, Qu'il en soit un pour la sagesse. Quoi! pour toujours vous me fuyez, Tendresse, illusion, folie, Dons du ciel qui me consoliez Des amertumes...je le vois bien: Cesser d'aimer et d'être aimable, ("est une mort insupportable; Cesser de vivre, ce n'est rien. Ainsi je déplorais la perte Des erreurs...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

OEuvres complètes avec des notes, et une notice sur la vie de ..., Volume 11

Voltaire - 1877
...par la main , M'avertit qne je me retire. Quoi ! pour toujours TOUS me fuyez , Tendresse, illusion, folie, Dons du ciel, qui me consoliez Des amertumes de la vie! £>ue le matin touche à la nuit ! Je n'eus qu'une heure ; elle est finie. Nous passons ; la race qui...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Œuvres complètes de Voltaire: Études et documents biographiques. 1883

Voltaire - 1880
...n'eus qu'une heure; elle est finie. Nous passons; la race qui suit Déjà par une autre est suivie. On meurt deux fois, je le vois bien; Cesser d'aimer...déplorais la perte Des erreurs de mes premiers ans; Et mon âme aux désirs ouverte Regrettait ses egarements. Du ciel alors daignant descendre, L'Amitié vint...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Œuvres complètes de Voltaire: Études et documents biographiques. 1883

Voltaire - 1877
...folie, Dons du ciel, qui me consoliez Des amertumes de la vie ! On meurt deux fois, je le vois bien1 : Cesser d'aimer et d'être aimable, C'est une mort...la perte Des erreurs de mes premiers ans ; Et mon âme, aux désirs ouverte, Regrettait ses égarements5. Du ciel alors daignant descendre, L'Amitié...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF