Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres
" ... l'Académie, grand seigneur et homme d'esprit. La compagnie était nombreuse et de tout état, gens de Cour, gens de robe, gens de lettres, Académiciens, etc... "
Dictionnaire des superstitions, erreurs, préjugés et traditions populaires - Page 345
de Louis Pierre F. Adolphe Chesnel de la Charbouclais (marq. de.) - 1856
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Histoire du merveilleux dans les temps modernes, Volume 4

Louis Figuier - 1861 - 1645 pages
...comme de coutume. Au dessert, les vins de Malvoisie et de Constance ajoutaient à la gaieté de la bonne compagnie cette sorte de liberté qui n'en gardait pas toujours le ton. On en était venu alors, dans le monde, au point où tout est permis pour faire rire. Chamfort nous avait lu ses...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les médiateurs et les moyens de la magie: les hallucinations et les savants ...

Roger Gougenot Des Mousseaux - 1863 - 447 pages
...comme de coutume. Au dessert, les vins de Malvoisie et de Constance ajoutaient à la gaieté de la bonne compagnie cette sorte de liberté qui n'en gardait pas toujours le ton; Chamfort nous avait lu de ses contes impies et libertins... de là un déluge de plaisanteries sur...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les prosateurs français: Recueil de morceaux choisis dans les meilleurs ...

Antonin Roche - 1867 - 540 pages
...On avait fait grande chère, comme de coutume. Au dcssci t, les vins de Malvoisie et de Constance 2 ajoutaient à la gaieté de bonne compagnie cette...point où tout est permis pour faire rire. Chamfort 3 nous avait lu de ses Contes impies et libertins, et les grandes dames avaient écouté sans avoir...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le diable amoureux: roman fantastique

Jacques Cazotte, Gérard de Nerval - 1871 - 292 pages
...comme de coutume. Au dessert , les vins de Malvoisie et de Constance ajoutaient à la gaieté de la bonne compagnie cette sorte de liberté qui n'en gardait pas toujours le ton : on en était venu alors dans le monde au point où tout est permis pour faire rire. Champfort nous avait lu de ses...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les origines de la France contemporaine, Volume 1

Hippolyte Taine - 1876
...ajoutaient à la gaiets de bonne com« pagnie cette sorte de liberté qui n'en gardait pas tou« jours le ton. On en était alors venu dans le monde au « point où tout est permis pour faire rire. Champfort « nous avait lu ses contes impies et libertins, et les « grandes dames avaient écouté...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les mystères du sommeil et du magnétisme; ou, Physiologie anecdotique du ...

Auguste Debay - 1880 - 394 pages
...compagnie, cette sorte de liberté qui n'en gardait pas ton jours le ton. On en était venu alors, dans le monde, au point où tout est permis pour faire rire. Ciiainfort nous avait lu de ses contes impies et libertins, et les grandes dames avaient écouté sans...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les origines de la France contemporaine: L'Ancien Régime

Hippolyte Taine - 1898 - 553 pages
...ajoutaient à la gaieté de bonne com« pagnie cette sorte de liberté qui n'en gardait pas tou« jours le ton. On en était alors venu dans le monde au « point où tout est permis pour faire rire. Champfort « nous avait lu ses contes impies et libertins, et les « grandes dames avaient écouté...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Satan conduit le bal: roman pamphlétaire et philosophique des moeurs du temps

Georges Anquetil - 1925 - 571 pages
...dessert, les vins de Malvoisie et de Constance ajoutaient, dit-on, à la gaieté de la bonne chère cette sorte de liberté qui n'en gardait pas toujours le ton. On en était alors venu au point où, dans le monde, tout est permis pour faire rire. Chamfort avait lu de ses contes impies...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger le PDF