Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 41 - 50 sur 150 pour Lui, marchand? C'est pure médisance, il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait,....
" Lui, marchand? C'est pure médisance, il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant, fort officieux ; et comme il se connaissait fort bien en étoffes, il en allait choisir de tous les côtés , les faisait apporter... "
Journal des économistes: revue de la science économique et de la statistique - Page 174
1862
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

FRENCH PROSE AND POETRY; BEING AN ADVANCED FRENCH READER

EDWARD H. MAGILL - 1870
...veulent dire qu'il a été marchand. cov. Lui, marchand? c'est pure médisance, il ne Fa jamais été. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant,...chez lui, et en donnait à ses amis pour de l'argent. M. JOCRD. Je suis ravi de vous connaître, afin que vous rendiez ce témoignage-là, que mon père...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

French prose and poetry: being an advanced French reader; containing ...

Edward Hicks Magill - 1870 - 448 pages
...veulent dire qu'il a, été marchand. cov. Lui, marchand? c'est pure médisance, il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant,...chez lui, et en donnait à ses amis pour de l'argent. M. JOURD. Je suis ravi de vous connaître, afin que vous rendiez ce témoignage-là, que mon père...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Memoires: Section des lettres, Volume 5

Académie des sciences et lettres de Montpellier - 1870
...l'étévation de Madame de Maintenon, fait involontairement penser au pére du Bourgeois gentilhomme. «Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant,...en allait choisir de tous les côtés, les faisait porter chez lui, et en donnait à ses amis pour de l'argent. » (Act. IV, scéne 5.) • 3 Correspond....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Critical and Historical Essays

Thomas Babington Macaulay Baron Macaulay - 1870 - 434 pages
...medisance : il ne 1'a jamais ete\ Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il etait fort obligeant, fort ofiicieux ; et comme il se connaissait fort bien en étoffes, il en allait choisir de'tous les cotes, les faisait apporter chez lui, et en donnait a ses amis pour de 1'argent." There...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

The Works of Lord Macaulay Complete, Volume 6

Thomas Babington Macaulay Baron Macaulay - 1871
...Lui, marchand ? C'est pure medisauce : il ne 1'a jamais etc. Tout ce cju'il faisait, c'est qu'il etait fort obligeant, fort officieux ; et comme il se connaissait fort bien en e"toffes, il en allait choisir de tons lea cotes, les faisait apporter chez lui, et en donnait a ses...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Mémoires de la Section des lettres, Volume 5

Académie des sciences et lettres de Montpellier - 1873
...involontairement penser au père du Bourgeois gentilhomme. « Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il ûtait fort obligeant, fort officieux, et comme il se connaissait...en allait choisir de tous les côtés, les faisait porter chez lui, et en donnait à ses amis pour de l'argent. » (Act. IV, scène 5.) 3 Correspond,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

The Works of Lord Macaulay Complete, Volume 6

Thomas Babington Macaulay Baron Macaulay - 1873
...marchand ? C'est pure m&lisance : il ne 1'a jamais e'te'. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il 6tait fort obligeant, fort officieux ; et comme il se connaissait fort bien en etoffes, il en allait choisir de tous les cotes, les faisait apporter chez lui, et en donnait a ses...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

La famille et l'éducation en France dans leurs rapports avec l'état de la ...

Henri Joseph Léon Baudrillart - 1874 - 430 pages
...services , cela ne rappelle-t-il pas un peu aussi le père de M. Jourdain qui, selon Covielle, n'était pas marchand, mais « tout ce qu'il faisait, c'est...connaissait fort bien en étoffes, il en allait choisir ' M. Chi Renouard de tous les côtés, les faisait apporter chez lui, et ea donnait à ses amis pour-de...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le bourgeois gentilhomme, comédie, with arguments and notes, revised by F.E ...

1875
...qu'il a été marchand.0 Covielle. Lui, marchand ? c'est pure médisance;7 il ne l'a jamais été. Tout ce qu'il faisait, c'est qu'il était fort obligeant,...fort officieux; et, comme il se connaissait fort bien en3 étoffes, il en allait choisir de tous les côtés, les i one foot from the ground. '. wi !i maintain....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Voltaire: ses hontes, ses crimes, ses oeuvres et leurs conséquences sociales

Eugène de Mirecourt - 1877 - 277 pages
...médisance, il ne l'a jamais été. Seulement, comme il était fort obligeant, fort officieux, et qu'il se connaissait fort bien en étoffes, il en allait choisir de tous côtés, les faisait apporter chez lui, et en donnait à ses amis pour de l'argent. — Ah ! je suis...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF