Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres
" Lorsque vous peignez des héros , vous faites ce que vous voulez. Ce sont des portraits à plaisir, où l'on ne cherche point de ressemblance; et vous n'avez qu'à suivre les traits d'une imagination qui se donne l'essor, et qui souvent laisse le vrai... "
Oeuvres de J.B. Poquelin de Molière - Page 37
de Molière - 1813
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Bulletin hebdomadaire

Association scientifique de France - 1883
...l'essor, et qui souvent laisse le vrai pour attraper le toiérveiïleux. Mais lorsque vous peignez des hommes, il faut peindre d'après nature. On veut,...ressemblent; et vous n'avez rien fait si vous n'y faites reconnaître les gens de votre siècle. » Voilà potir l'es 'érnphat{qtîes,'é\. la tragédie dé...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les confessions: souvenirs d'un demi-siècle, 1830-1880, Volume 6

Arsène Houssaye - 1891
...simplement parce qu'il lui fallait une barbe blonde pour mieux détacher les cheveux bruns de M"c Rachel. d'après nature. On veut que ces portraits ressemblent, et vous n'avez rien fait si vous n'y faites reconnaître les gens de votre siècle. » II fallait être observateur comme l'est Geffroy pour étudier...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Molière, sa vie et ses ouvrages avec une notice sur le théatre et la troupe ...

Louis Moland - 1887 - 392 pages
...à plaisir où l'on ne cherche point de ressemblance; et vous n'avez qu'à suivre les traits d'une imagination qui se donne l'essor, et qui souvent laisse...ressemblent; et vous n'avez rien fait, si vous n'y faites reconnoître les gens de votre siècle. En un mot, dans les pièces sérieuses, il suffit, pour n'être...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Molière, sa vie et ses ouvrages avec une notice sur le théatre et la troupe ...

Louis Moland - 1887 - 392 pages
...à plaisir où l'on ne cherche point de ressemblance; et vous n'avez qu'à suivre les traits d'une imagination qui se donne l'essor, et qui souvent laisse...peignez les hommes, il faut peindre d'après nature. On vent que ces portrails ressemblent; et vous n'avez rien fait, si vous n'y faites reconnoîlre les gens...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le théatre de Voltaire ...

Émile Deschanel - 1888 - 444 pages
...à plaisir, où l'on ne cherche point de ressemblance ; et vous n'avez qu'à suivre les traits d'une imagination qui se donne l'essor et qui souvent laisse...ressemblent : et vous n'avez rien fait si vous n'y faites reconnaître les gens de votre siècle . En un mot, dans les pièces sérieuses, il suffit, pour n'être...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les grands maîtres du dix-septième siècle: études littéraires et dramatiques

Émile Faguet - 1888 - 480 pages
...à plaisir où Von ne cherche point de ressemblance, et où l'on n'a qu'à suivre les traits d'une imagination qui se donne l'essor et qui souvent laisse le vrai pour attraper le merveilleux. » Au lieu de cela, que faut-il donc faire ? Etre vrai, en observant les hommes vrais autour de nous...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les caractères: ou, Les moeurs de ce siècle, suivis des Caractères de ...

Jean de La Bruyère - 1890 - 520 pages
...imagination qui se dones l'essor, et qui souvent laisse le irai pour attraper le merveilleux Mais lorsque VOM peignez les hommes, il faut peindre d'après nature. On veut que ces portraits ги semblent; et vous n'avez rien fait, si vous n'y failes reconnaître les gens de \ulr« «iècle....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Vie de J.-B. P. Molière: histoire de son théatre et sa troupe

Louis Moland - 1892 - 416 pages
...à plaisir où l'on ne cherche point de ressemblance; et vous n'avez qu'à suivre les traits d'une imagination qui se donne l'essor, et qui souvent laisse...ressemblent; et vous n'avez rien fait, si vous n'y faites reconnoître les gens de votre siècle. En un mot, dans les pièces sérieuses, il suliît, pour n'être...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

La littérature française au dix-septième siècle

Paul Albert - 1892 - 467 pages
...à plaisir, où l'on ne cherche point de ressemblance, et vous n'avez qu'a suivre les traits d'une imagination qui se donne l'essor, et qui souvent laisse...nature. On veut que ces portraits ressemblent, et vous n avez rien faii si vous n'y faites reconnaître les gens de votre siècle. En un mot dans les pièces...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les grands maîtres du dix-septième siècle: études littéraires et dramatiques

Émile Faguet - 1892 - 317 pages
...à plaisir où l'on ne cherche point de ressemblance, et où l'on n'a qu'à suivre les traits d'une imagination qui se donne l'essor et qui souvent laisse le vrai pour attraper le merveilleux » . Au lieu de cela, que faut-il donc faire? Etre vrai, en observant les hommes vrais autour de nous,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF