La Séparation des races

Couverture
République des Lettres, 9 nov. 2020 - 220 pages

Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Charles-Ferdinand Ramuz. Sur les versants opposés d'une montagnes du Valais vivent deux groupes ethniques entre lesquels existent des divergences profondes de langue, de religion et de coutumes. La montagne qui pourrait rapprocher à son sommet ceux du versant nord, des Alémaniques grands et blonds, et ceux du versant sud, des Italophones très bruns, les sépare au contraire inexorablement en formant un rempart permanent de neige. Le rapt d'une jeune fille, accompli à la suite d'un pari par le berger Firmin séduit par sa beauté blonde, est le noeud du roman. La séparation des races est symbolisée par l'amour impossible entre les deux personnages car Frieda, la jeune femme, médite silencieusement sa vengeance d'où ne sortira que mort et dévastation. La naturalisme tragique de C.-F. Ramuz trouve ici une de ses plus fortes expressions.

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2020)

Écrivain suisse d'expression française, Charles-Ferdinand Ramuz est né à Lausanne le 24 septembre 1878. Beaucoup de ses premières œuvres sont inspirées par l'effroi de la Première Guerre mondiale. "La Grande Peur dans la montagne" (1926), atteint à la dimension du mythe. Dans sa période de maturité il donne de grands romans: La Beauté sur la Terre (1927), Adam et Ève (1932), Derborence (1934), etc. Il meurt à Lausanne le 23 mai 1947.

Informations bibliographiques