Le Maire de Casterbridge

Couverture
République des Lettres, 24 juin 2021 - 440 pages

Sous-titré "Vie et mort d’un homme de caractère", "Le Maire de Casterbridge" fait partie des romans du Wessex de Thomas Hardy, tous situés dans un comté rural fictif inspiré par le Dorset. Un jeune ouvrier agricole au caractère impulsif et colérique, Michael Henchard, vit avec sa femme, Susan, et sa fille en bas âge, Elizabeth-Jane, dans un petit village de cette partie sud-ouest de l’Angleterre où les anciennes traditions rurales patriarcales restent vives. Un jour d’ivresse, il a une violente dispute avec sa femme et décide de vendre pour quelques billets Susan et Elizabeth-Jane à un marin de passage, M. Wenson. Le lendemain, dégrisé, il prend conscience de son geste et réalise la gravité de son acte. Ne pouvant retrouver sa famille, il se jure alors de devenir totalement sobre. Dix-huit années passent pendant lesquelles Michael oeuvre à sa réussite sociale. Il devient un prospère et respectable marchand de blé de la région, bientôt élu maire de la petite ville où il s’est installé, Casterbridge (Dorchester). Tous ses concitoyens le croient veuf. Lors d’un voyage d’affaires à Jersey, il noue une relation avec une jeune femme, Lucetta. Mais aux yeux de la loi, il reste un homme marié. La situation se complique lorsque Susan et Elisabeth-Jane resurgissent du passé. La bonne fortune de Michael commence à tourner. Il perd son statut de notable et de maire. Rapidement ruiné et son passé dévoilé publiquement, il rechute dans l’alcoolisme et sombre lamentablement. Il meurt en laissant ses dernières volontés: «Qu’Elizabeth-Jane Farfrae n’ait jamais connaissance de ma mort et ne me pleure pas / Que je ne sois pas enterré en terre consacrée / Qu’aucune cloche ne résonne pour moi / Que nul ne vienne voir ma dépouille / Qu’aucun gémissement ne suive le cortège à mon enterrement / Qu’aucune fleur ne soit placée sur ma tombe / Que nul ne se souvienne de moi.»

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques