L'Année littéraire, ou, Suite des lettres sur quelques écrits de ce temps, Volume 5

Couverture
1788
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 224 - un an, la biche aux pieds d'ai»rain du Mont Erimanthe. Il a bu » dans cette coupe ; vous êtes dignes » d'y boire après lui. Je ne m'en
Page 311 - au milieu de leur augufte retraite ? » Leurs cheveux , que le temps a » blanchis; leur front, que la guerre
Page 223 - été plus malheureux que les Gaulois. » Nous n'oublierons jamais le régne », de Lycaon , changé jadis en Loup,
Page 196 - Les miens exercent tous les arts de la vie champêtre. Il ya, parmi eux, des Bergers, des Laboureurs , des Pêcheurs, des Vignerons.
Page 295 - diriger un enfant fur le choix des »» .alimens qui lui conviennent, au >? lieu de commencer à le conduire
Page 223 - nous !, Vous trouverez demain, à » la fête de Jupiter, des hommes » de toutes les parties de la Grèce,
Page 296 - au mouvement rapide de l'intérêt perfonnel, une morale qui ne peut agir qu'avec le concours d'une réflexion profonde, on nous rappelle
Page 319 - te peut encore tout >> rendre. Ah ! quelle différence entre *> ces deux langages ! Que l'un nous ^ avilit , que l'autre nous élève ! »
Page 210 - Jamais un homme du peuple ne » peut parvenir, chez les Gaulois» » à remplir aucune charge publique.
Page 292 - biens qui nous font envie, c'eft » au nom de notre propre intérêt »> que nous devons y renoncer.

Informations bibliographiques